Ce projet ambitieux d'Alexandre Côté consiste en une suite de 60 minutes répartie en huit mouvements, huit tableaux peints pour huit musiciens - saxophones alto, ténor, baryton, trompette, trombone, piano, contrebasse, batterie.

Publié le 30 juin 2013
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Ces Portraits d'ici s'inspirent des transhumances québécoises d'un jazzman en pleine possession de ses moyens. Et qui fait atteindre la grande cohésion à des musiciens chevronnés - John Roney, Rich Irwin, etc. Ces Portraits d'ici scellent le développement de ce saxophoniste, compositeur, arrangeur et leader.

On le savait maîtriser le langage hard-bop, son vocabulaire s'étend désormais au jazz contemporain et demeure sur la voie de l'instrumentation acoustique. Cela dit, Alexandre Côté demeure un musicien classique exprimant sa personnalité dans le détail.

À écouter: Métropole

jazz

Alexandre Côté

Portraits d'ici

***1/2

Effendi