Le Montréalais originaire d'Edmonton Sean Nicholas Savage clôt une année très occupée en studio en lançant le dernier volet d'un triptyque démarré en mars dernier avec la «cassette» Flamingo, sans doute le moins folk de ses captivants albums.

Mis à jour le 1er janv. 2012
Philippe Renaud, collaboration spéciale LA PRESSE

Avec ses arrangements squelettiques et charmants, l'écho de sa voix fragile, le synthé maladroit et le flanger suranné de sa guitare, l'orfèvre de la chanson lo-fi semble rendre hommage à la pop MOR de la fin des années 70 imaginez une version garage de Chris Rea ou Gary Wright. Cette étrange concoction pop est pourtant dénuée de toute nostalgie; l'apparente naïveté des arrangements et la réalisation volontairement bric-à-brac rendent le tout paradoxalement moderne. Surtout, elle mettent en relief le flagrant talent de mélodiste et de parolier de Savage, passé maître dans l'art de la jolie chanson d'amour aigre-douce qui tient en trois épiques minutes et demie, évoquant autant Cat Stevens (Catch the Quick Fish) qu'une bonne ballade des Flaming Lips (Pupil of the Night). Comme les deux autres volets de son triptyque de l'an 2011, Flamingo est offert en téléchargement gratuit ici: seannicholassavage.bandcamp.com



À télécharger: Pupil of the Night

SEAN NICHOLAS SAVAGE

Flamingo

* * * *

Arbutus Records