Celle que l'on connaît pour être la voix féminine du collectif CEA plonge en solo dans la musique pop, reggae et électro.

Sophie Grenier-Héroux, Le Soleil LA PRESSE

Il en résulte un album d'une fraîcheur étonnante, où la voix de Marième s'élève à un niveau supérieur. La jeune chanteuse propose sa version de plusieurs succès francophones des années 60, 70 et 80.

De beaux clins d'oeil qui donnent une touche ludique. Les pièces originales - qui ne sont jamais dans l'ombre des «reprises» - sont également d'agréables surprises. On apprécie notamment la richesse des arrangements musicaux (dont la très électro dance 4: 20). Pour ce faire, Marième s'est entourée des piliers de la scène musicale à Québec, dont Claude Bégin à la réalisation et à la création musicale, Karim Ouellet et le chanteur hip-hop Webster. Même Jean-Pierre Ferland est ressorti une fois de plus de sa retraite pour faire les voix sur la nouvelle version de sa chanson Le soleil. Un album qui se laisse écouter et qui fait même taper du pied... ou plus.

Pop

Marième

Marième

****

Tandem