Avec Night Slugs et Hyperdub, le jeune label londonien Hessle Audio compte parmi les plus excitants laboratoires musicaux de la scène bass music/funky/dubstep britannique.

Publié le 21 mai 2011
Philippe Renaud, collaboration spéciale LA PRESSE

Fondé par les producteurs et DJ Ramadanman/Pearson Sound, Ben UFO et Pangaea, le label lance enfin une première compilation, essentielle, faite d'inédits, sur le premier disque, et des titres marquants de sa courte histoire, sur le second. Aussi bon pour les pistes de danse que pour le salon, un équilibre qui en dit beaucoup sur les motivations des Blawan, Untold, James Blake, TRG et autres collaborateurs du clan.

Esthétiquement, le son du label évoque celui des débuts de Warp: des matériaux sonores simples, clairement définis, une dynamique qui flirte avec le techno et le house, des harmonies plaisantes, des basses ravageuses. Se mêlent les breakbeats et les coups de hanche du garage, les échantillonnages obscurs, les basses fréquences exagérées pour donner à l'ensemble la modernité et la vivacité qui animent ces compositeurs. Les contributions de Blawan (Potchla Vee), Pangea (Runout) et Randomer (Brunk) se démarquent sur le premier CD, alors que sur le deuxième, on se réjouit de retrouver le DCM Remix par Martyn du classique moderne Broken Heart de TRG.

ÉLECTRO

ARTISTES VARIÉS

Hessle Audio : 116 & Rising

****

Hessle Audio