Feathership n'est pas un super groupe au sens strict du terme, mais il rassemble des musiciens faisant ou ayant fait partie de différents groupes montréalais d'intérêt: The Stills, Mille Monarques, Le Husky, etc. Autour de Jean-Philippe Sauvé (Jay Pea), ils s'affairent à concocter du indie rock à haute teneur folk.

Alexandre Vigneault LA PRESSE

On ne peut pas dire que ce soit très original, car on n'a aucun mal à déceler que ces gars ont écouté Calexico, Wilco et plusieurs autres artistes emblématiques du mouvement folk rock alternatif américain.

Sauf qu'on doit aussi admettre que cette bande possède un instinct sûr pour façonner des mélodies attachantes et des chansons agréables. Jean-Philippe Sauvé possède même une voix convaincante, à défaut d'être très personnelle. On est agréablement surpris par la charge émotive de Continental Sleep, dont la finale est brouillée par des guitares électriques texturées qui lacèrent doucement l'espace sonore.

Et c'est justement l'autre grande qualité de ce groupe: Feathership fait preuve d'à-propos lorsque vient le temps d'agencer les couleurs et les textures. Les six chansons de ce mini-album prouvent qu'on a affaire à une bande de musiciens dotés d'un bon jugement. Souhaitons-leur maintenant de se trouver une autre voie que celle de l'imitation. 

À écouter: Continental Sleep

FOLK-ROCK

Feathership

Feathership

Maisonnette/Sélect

***