Nos journalistes spécialisés en musique vous proposent une liste de lecture sur Spotify pour accompagner les Francos 2024. Voici trois titres récents d’artistes qui sont de passage au festival.

Consultez notre liste de lecture « En avant les Francos ! »

Grand Eugène, Décembre

Grand Eugène nous a fait nous déhancher doucement l’an dernier avec ses chansons Danser et Celle-là, qui figuraient sur son premier EP homonyme. Le chouette groupe montréalais, dont le noyau créatif est formé de Melyssa Lemieux à la voix et Jeremy Lachance à la composition et à la guitare, est de retour pour égayer la saison avec sa dream pop chaloupée. Les vacances d’été, titre de leur nouveau minialbum sorti vendredi, porte bien son nom, et des chansons comme Décembre (oui oui) et Mile End feront une excellente trame sonore pour nos barbecues estivaux. En lice pour le prix Félix-Leclerc, le groupe se produira aux Francos le 21 juin à 19 h, sur la scène Spotify, au coin du boulevard De Maisonneuve et de la rue Clark.

Josée Lapointe, La Presse

Extrait de Décembre, de Grand Eugène
0:00
 
0:00
 

20some, Papercuts (avec Imposs)

PHOTO VINCENT GRAVEL, FOURNIE PAR JOY RIDE RECORDS

20some

Depuis décembre, 20some, de Dead Obies – parce que le groupe n’est « jamais mort », nous a assuré Joe Rocca en entrevue –, lance une chanson par mois. Celles-ci sont désormais réunies sur le microalbum Série NOLA, inspiré par un voyage à La Nouvelle-Orléans. Le huitième et dernier extrait qui vient d’être lancé est une collaboration avec Imposs, membre fondateur de Muzion. Sur un beat à la fois puissant et plein d’âme de VNCE, les deux MC enchaînent des couplets vifs et inspirés. 20some sera en spectacle le 20 juin, à 22 h 30, sur la scène Desjardins des Francos de Montréal. Imposs sera quant à lui sur la scène Bell, ce samedi 15 juin, à 19 h.

Pascal LeBlanc, La Presse

Extrait de Papercuts, de 20some
0:00
 
0:00
 

Bibi Club, Le feu

PHOTO MANOUSHKA LAROUCHE, FOURNIE PAR SECRET CITY RECORDS

Nicolas Basque et Adèle Trottier-Rivard, du groupe Bibi Club

Adèle Trottier-Rivard et Nicolas Basque ont cité Suicide parmi les artistes ayant infléchi la création du récent deuxième album de Bibi Club, Feu de garde, ce qui ne tombe sous le sens que si on s’imagine une version fictive du mythique duo synthpunk de New York qui aurait troqué l’hostilité et le chaos pour la douceur et l’élégance. La beauté économe de cette suite logique à Le soleil et la mer (2022) repose sur la même fine conjugaison entre d’entêtants motifs de guitares et cette voix sublimement flegmatique, comme l’éternelle promesse d’un nouveau départ. Que Les Inrocks et MOJO partagent notre emballement a de quoi réjouir, davantage qu’étonner. Le 22 juin à 20 h, au MTELUS, en première partie de la sensation française Zaho de Sagazan.

Dominic Tardif, La Presse

Extrait de Le feu, de Bibi Club
0:00
 
0:00