Nos suggestions de spectacles du jour.

Publié le 18 juin
Dominic Tardif
Dominic Tardif La Presse

L’évènement : Loud Lary Ajust

Voilà sans doute le plus important legs du programmateur Laurent Saulnier : la place qu’il a défendue pour le hip-hop, à une époque où le genre était encore largement déconsidéré. La soirée d’ouverture de l’édition de 2016, avec Alaclair Ensemble, Dead Obies, Loud Lary Ajust et Koriass, sur la place des Festivals, avait été qualifiée d’audacieuse, voire de téméraire, et demeurera pourtant parmi ses plus grands coups. Que Loud Lary Ajust procure son point final à cette 33e édition, la dernière du dernier des Mohicans après 23 ans de musique, n’est probablement pas innocent. Après avoir célébré le 10e anniversaire de son album culte Gullywood au Club Soda il y a deux semaines, le trio stationne sa Volvo bleue rue Jeanne-Mance.

Sur la scène Bell de la place des Festivals, 21 h

Lisez notre entrevue avec Loud Lary Ajust

La découverte : Ariane Roy, Thierry Larose et Lou-Adriane Cassidy

Photo Robert Skinner, Archives LA PRESSE

La chanteuse Lou-Adriane Cassidy

Vous l’aurez lu ici : ce spectacle à six mains et trois cœurs a le potentiel de devenir le genre d’évènement dont vous direz dans quelques années : moi, j’étais là ! Coiffé du titre Le roy, la rose et le lou[p], clin d’œil aux rencontres au sommet entre des artistes majeurs de leur époque qu’ont été J’ai vu le loup, le renard, le lion (1974) et Le vent, la mer, le roc (2003), la soirée réunit ce que la nouvelle chanson rock québécoise a de plus grisant. En avril dernier, au Club Soda, Thierry Larose a présenté une première montréalaise parfaitement extatique, devant une jeune foule de fervents disciples, qui entonnaient avec lui chacun des mots de son premier album, Cantalou. Ne reste qu’à voir qui, entre Thierry, Lou-Adriane et Ariane, est le Kevin Parent, le Éric Lapointe et le Daniel Boucher de leur trio.

Sur la scène Loto-Québec – Le parterre, 20 h

Lisez notre entrevue avec Lou-Adriane Cassidy