(Washington) Le rockeur vedette américain Meat Loaf, célèbre pour Bat Out of Hell, l’un des albums les plus vendus de tous les temps, est décédé à l’âge de 74 ans.

Mis à jour le 21 janvier
Agence France-Presse

« C’est le cœur brisé que nous annonçons que l’incomparable Meat Loaf est parti ce soir, sa femme Déborah à ses côtés », selon un message publié vendredi sur son compte Facebook. « Ses filles Pearl et Amanda et des amis proches l’ont accompagné tout au long des dernières 24 heures ».

La raison précise de sa mort n’était pas précisée dans ce message.

Le site américain TMZ annonçait de son côté que le chanteur avait été emporté par la COVID-19.

Consacré dans les années 1970 pour ses qualités vocales et scéniques, Meat Loaf — dont le nom de scène signifie « pain de viande » en référence à sa carrure imposante — a connu un succès planétaire en 1977 avec son album Bat out of Hell (plus de 43 millions d’exemplaires vendus).

Il avait relancé sa carrière en 1993 avec le succès I’d Do Anything for Love (But I Won’t Do That), qui lui avait permis de remporter un Grammy Award, l’équivalent des Oscars pour l’industrie musicale américaine.

Au total, il a vendu plus de 100 millions d’albums au cours d’une carrière étalée sur 60 années.

« Politiquement incorrect »

Né au Texas, le chanteur, de son vrai nom Marvin Lee Aday, avait eu une enfance difficile.

Son père, alcoolique, lui aurait donné ce surnom de Meat Loaf. « Je lui ai pardonné d’avoir voulu me tuer un jour avec un couteau de boucher », avait-il confié au quotidien britannique The Telegraph.

Moqué à l’école pour son poids, Marvin Lee Aday avait ensuite perdu sa mère, terrassée par le cancer alors qu’il était encore adolescent.

Peu après, il était parti pour New York, cherchant des moyens de canaliser son angoisse et son excentricité dans des spectacles. Là-bas, il avait rencontré le musicien et parolier Jim Steinman, qui crée une musique théâtrale et déjantée pour accompagner la voix de Meat Loaf. La rencontre marquera un tournant dans sa carrière.

Il s’était également fait connaître au cinéma pour notamment ses rôles dans des œuvres cultes, comme la comédie musicale The Rocky Horror Picture Show (1975) ou le film Fight Club (1999) de David Fincher. Il était aussi apparu comme chauffeur des Spice Girls dans la comédie Spice World.

Meat Loaf faisait partie des rares chanteurs américains de premier plan, en dehors de la country, à soutenir activement le parti républicain, comme lors de la campagne présidentielle de 2012, où il avait appelé à voter pour Mitt Romney contre le futur vainqueur de l’élection, Barack Obama.

Il avait aussi assuré sur Facebook lors de la sortie de son dernier album, Braver Then We Are, en 2016, que cet opus était « cru et politiquement incorrect (je déteste le politiquement correct) ».

Meat Loaf avait connu quelques problèmes de santé, aux cordes vocales notamment. En 2015, le musicien avait repris les concerts après deux années de pause, mettant fin à des rumeurs sur sa retraite musicale.

Il avait été victime en 2016 d’un malaise sur scène au Canada. Il s’était déjà auparavant évanoui sur scène à Londres en 2003 et à Pittsburgh en 2011.