(New York) Michael Lang, co-créateur et promoteur du festival de musique de Woodstock de 1969, qui a servi de référence à des générations d’amateurs de musique, est décédé.

Publié le 9 janvier
David Porter Associated Press

Michael Pagnotta, porte-parole de la famille de M. Lang, a annoncé dimanche que l’homme de 77 ans luttait contre un lymphome non hodgkinien et est mort samedi au Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New York.

« C’était une figure historique, et aussi un gars formidable », a affirmé M. Pagnotta à l’Associated Press, disant avoir connu M. Lang depuis une trentaine d’années.

Avec ses partenaires Artie Kornfeld, John Roberts et Joël Rosenman, M. Lang a organisé le festival présenté comme « trois jours de paix et de musique » à l’été 1969, au moment où la guerre du Vietnam faisait rage et conduisait un nombre croissant de jeunes Américains à se détourner des traditions et mœurs de l’époque et à adopter un style de vie qui célébrait la liberté d’expression.

Environ 400 000 personnes se sont réunies dans le hameau de Bethel, à environ 80 kilomètres au nord-ouest de New York. Plus de 30 numéros se sont succédé sur la scène principale du concert, et les spectateurs ont eu droit à des performances emblématiques d’artistes tels que Jimi Hendrix, Carlos Santana, The Who et Jefferson Airplane.

« Dès le début, j’ai pensé que si nous faisions notre travail correctement et avec cœur, préparions le terrain et donnions le bon ton, les gens révéleraient leur soi supérieur et créeraient quelque chose d’incroyable », a écrit M. Lang dans ses mémoires, The Road to Woodstock.

M. Lang faisait partie de ceux qui ont cherché à organiser un concert en 2019 pour commémorer le 50e anniversaire de Woodstock, mais le projet a finalement été abandonné en raison de problèmes financiers et de difficultés à trouver un lieu. Dans une entrevue accordée à l’époque à l’Associated Press, M. Lang avait déclaré qu’il espérait toujours organiser le concert à l’avenir.

Bien que Woodstock ne soit pas le premier festival de musique à grande échelle des États-Unis, c’est lui qui est considéré comme le modèle pour ceux qui ont suivi. Il s’est ainsi taillé une place dans l’histoire.

« Beaucoup d’entre eux sont inspirés de Woodstock – Bonnaroo et Coachella, en particulier », a indiqué M. Lang à propos d’autres festivals, dans une entrevue en 2009. « Un rituel a été créé et il ne cesse d’être reproduit ».