Décidément, le disco est à la mode chez les chanteuses françaises. Après Clara Luciani au début de l’été, voilà que Juliette Armanet s’y met elle aussi, et livre un album divertissant, dansant et brillant comme une boule miroir.

Publié le 4 déc. 2021
Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

Avec son premier album, Petite amie, lancé il y a quatre ans, Juliette Armanet a rapidement accédé au statut de star en France, avec 200 000 albums vendus et le Victoire de la Révélation de l’année en 2018. C’est donc auréolée de grandes attentes qu’elle a lancé ce nouvel album intitulé Brûler le feu, qui ne déçoit pas une seconde.

On a souvent comparé l’autrice-compositrice-interprète, qui s’accompagne au piano, à Véronique Samson. La référence est encore bien là, mais Juliette Armanet ratisse ici beaucoup plus large et ne cache pas ses influences, que ce soit dans Vertigo, en duo avec le réalisateur SebastiAn, qui rappelle le tandem Michel Berger/France Gall, Sauver ma vie, espèce de I Will Survive français, ou la chanson-titre Brûler le feu, directement inspirée par le Allumer le feu de Johnny Hallyday, moins rock mais tout aussi lyrique.

0:00
 
0:00
 

Avec des titres comme Qu’importe, Tu me play ou Boom Boom Baby, le disco est certainement le fil conducteur de cette production très orchestrale, au groove irrésistible et aux somptueux arrangements de cordes et de chœurs. Mais il y a aussi beaucoup de douceur et de lenteur (Le rouge aux joues, superbe ballade piano-voix) dans cet album sensuel, passionné et amoureux, alors que l’époque flamboyante de la variété française des années 1970 n’est jamais loin.

Entourée de la crème des réalisateurs SebastiAn (Daft Punk, Frank Ocean, Charlotte Gainsbourg), Julien Delfaud (Sébastien Teillier), Yuksek (Lykke Li, Lana Del Rey), Victor Le Masne (Gaspard Augé) ainsi que Marlon B, qui était déjà sur son premier album, Juliette Armanet offre 13 chansons aux refrains accrocheurs et aux solides mélodies, portées par sa voix aérienne et parfaitement juste, qu’elle pousse dans des hauteurs impressionnantes. Léger et incandescent.

Brûler le feu

Pop

Brûler le feu

Juliette Armanet

Universal