Pour accéder au concert de Bruce Springsteen, de retour à New York dès le 26 juin, il faudra prouver avoir été vacciné par l’un des trois vaccins autorisés aux États-Unis, ce qui exclut AstraZeneca.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

Le site internet de l’organisation spécifie, dans sa section sur la COVID-19, que seules les personnes ayant reçu depuis au moins 14 jours les deux doses du vaccin Pfizer-BioNtech ou Moderna, ou une dose du vaccin Johnson & Johnson, seront admissibles au concert. Il s’agit des trois vaccins autorisés par la Food and Drug Administration (FDA). Les enfants de moins de 16 ans devront être accompagnés d’un adulte vacciné et avoir une preuve de dépistage négatif à la COVID-19. Ces mesures sont recommandées par l’État de New York, peut-on lire.

L’interdiction de déplacements non essentiels entre les États-Unis et le Canada est toujours en vigueur et prévue jusqu’au 21 juillet. Le concert de Bruce Springsteen sera présenté jusqu’au 4 septembre. Cette mesure pourrait donc compliquer les déplacements touristiques aux États-Unis pour les admirateurs du « Boss ». Au Canada, le vaccin AstraZeneca a été administré à 1,7 million de personnes.

Le concert intimiste Springsteen on Broadway est présenté au St James Theatre de New York depuis 2017. « J’ai choisi Broadway pour ce projet parce que ses magnifiques théâtres anciens me semblaient parfaits pour mettre en scène ce que j’avais en tête, décrit Bruce Springsteen sur le site internet de l’évènement. Le show, c’est juste moi, la guitare, le piano, les mots et la musique ».