Les spectacles que devait donner Éric Lapointe les 24 juin et 11 septembre à l’Amphithéâtre Cogeco ont finalement été annulés jeudi par la Corporation des Évènements de Trois-Rivières, à la suite de vives critiques face à la présence sur scène du chanteur qui a plaidé coupable de voie de fait sur une femme en 2020.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

La présence d’Éric Lapointe, quelques mois après son passage à la Cour municipale de Montréal, a soulevé la grogne à Trois-Rivières, selon ce qu’a rapporté Le Nouvelliste jeudi. Une mobilisation pour dénoncer la présence du chanteur le 24 juin était d’ailleurs en cours.

Relisez notre article « Voies de fait sur une femme : Éric Lapointe plaide coupable »

« Le message que ça envoie, c’est que peu importe ce qui s’est passé dans ton passé, que ça soit récent ou pas, tu es un artiste, alors tu es excusé. Et c’est le message que si t’es une femme qui a été victime de violence, tu n’es pas la bienvenue », a expliqué Valérie Deschamps l’une des organisatrices du mouvement, en entrevue avec Le Nouvelliste.

La publication sur la page Facebook de l’Amphithéâtre Cogeco indique que l’annulation du spectacle a lieu « compte tenu de la situation actuelle dans laquelle évolue la société et du fait que notre organisation se doit d’être solidaire à la condition des femmes ».

Publiée jeudi en début d’après-midi, elle a reçu 250 commentaires, dont plusieurs déçus ou fâchés.