Celeste a la voix d’un ange. Sa néo-soul, sur son premier album, Not Your Muse, est sensible et élégante, mais aussi entraînante et groovy. Alors que le genre s’impose dans les tendances musicales du moment, Celeste se démarque.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

On la compare parfois à Amy Winehouse. Et il est vrai que Celeste, 26 ans, a tout pour être cette voix soul britannique exceptionnelle qu’on ne rencontre qu’une fois par génération. Un talent rare. En 2020, tous — les BRIT Awards, la BBC, Vogue, NME, entre autres — la désignaient comme la découverte de l’année.

Et il suffit d’écouter la toute première chanson de l’album Not Your Muse, Ideal Woman, pour comprendre pourquoi. Celeste, qui signe tous les textes de l’album, y chante une certaine déception de ses expériences amoureuses et les insécurités qui en découlent. Accompagnée d’une guitare modeste, d’une voix contrôlée et douce, mais parfaitement assurée, Celeste est envoûtante. Elle le reste tout au long de cet album où elle ne commet presque aucune erreur.

Nous parlions d’Amy Winehouse (l’excellente Love Is Back fait tout à fait écho à cette comparaison), mais ceux qui apprécient la musique d’Adele seront aussi ravis. Sur Tonight Tonight, par exemple, la similarité de l’offre est frappante, de la voix à la mélodie en passant par l’accent.

0:00
 
0:00
 

La pièce-titre, qui commence en douceur pour devenir grandiose, est de toute beauté. Puis, on entend la contrebasse, les accords de guitare et les cordes rappelant les années 1950 sur Beloved, chanson d’amour susurrée. A Kiss, un peu plus tard, reprend une esthétique que l’on retrouve dans plusieurs morceaux, qui rappelle vaguement les chansons chantées par Adele (Skyfall) ou Billie Eilish (No Time to Die) pour les films de James Bond. C’est gracieux, poignant, théâtral, mais délicat.

Fait intéressant, la chanson A Little Love a été écrite pour une campagne de Noël du grand magasin John Lewis, qui, chaque année pendant le temps des Fêtes, sort une publicité attendrissante, une tradition chérie des Britanniques.

PHOTO FOURNIE PAR BOTH SIDES RECORDS

« Not Your Muse », de Celeste

Son œuvre est complète, pleine de sens, tellement mature pour une première parution. Celeste porte si bien son nom.

★★★★

Néo-soul. Not Your Muse. Celeste. Polydor/Both Sides Records.