Julien Aidelbaum Valade, figure connue de l’industrie musicale québécoise, fait face à de graves accusations criminelles pour des infractions à caractère sexuel commises à l’endroit d’un mineur. Le fondateur du festival Santa Teresa et ancien imprésario d’Alex Nevsky risque une peine de prison s’il est reconnu coupable des cinq chefs déposés contre lui cette semaine.

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

L’ancien programmateur pour [co]motion (anciennement la Corporation de la salle André Mathieu) est accusé de leurre informatique d’un enfant de moins de 16 ans, d’avoir rendu accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite, d’incitation à des contacts sexuels d’un enfant, d’obtention de services sexuels d’un enfant moyennant rétribution et de production de pornographie juvénile.

L’homme de 31 ans a comparu jeudi au palais de justice de Montréal par l’entremise de son avocat. Il doit retourner en cour le 8 février. Selon la dénonciation, Julien Aidelbaum Valade aurait commis les crimes dont il est accusé entre le 31 juillet et le 3 août 2020 à Montréal, ce qui laisse croire que les cinq chefs d’accusation seraient liés au même plaignant.

Les tribunaux imposent des peines plus sévères pour les crimes sexuels contre des mineurs depuis l’arrêt Friesen de la Cour suprême, le printemps dernier. Les sentences plus sévères reflètent l’augmentation des peines maximales pour ces crimes votée par les élus en 2015.

Ainsi, Julien Aidelbaum Valade risque théoriquement une peine maximale de 14 ans pour plusieurs chefs, comme incitation à des contacts sexuels et production de pornographie juvénile. Plusieurs peines minimales de prison sont également en vigueur.

Jeune programmateur

Les accusations portées contre Julien Aidelbaum Valade vont créer une onde de choc parmi les artisans de la scène musicale du Québec.

Le Montréalais a fondé le Festival Santa Teresa. Il a été l’imprésario d’Alex Nevsky et du groupe Loud Lary Ajust (dont faisaient partie les rappeurs Loud et Lary Kidd).

Il avait à peine 17 ans quand la Corporation de la salle André Mathieu (aujourd’hui [co]motion) l’a nommé responsable de la filiale Scène 1425, destinée aux jeunes amateurs de rock indépendant et émergent. Le programmateur a convaincu des groupes comme Metric, Alabama Shakes et Mac Miller de se produire à Laval. Il a aussi travaillé à l’ouverture de l’Annexe 3, petite sœur de la salle André-Mathieu.

Artisan important de l’industrie du spectacle, Julien Aidelbaum Valade (qui n’utilisait pas son dernier nom de famille) s’était toutefois fait très discret au cours des 18 derniers mois alors que des allégations d’inconduite sexuelle circulaient à son égard.

Depuis 2019, Julien Aidelbaum Valade n’était plus de l’équipe du festival Santa Teresa. Alex Nevsky a aussi rompu ses liens professionnels avec lui en mai 2020.