Le premier album solo d’Hayley Williams, Petals for Armor, représente un premier pas convaincant vers une carrière solo que la chanteuse du groupe Paramore a longtemps dit ne jamais vouloir.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Plutôt que d’extérioriser ses émotions dans une pop-punk rageuse, Williams présente une œuvre introspective pop-rock raffinée.

« La rage est une chose discrète », dit-elle sur les premières notes de la chanson d’ouverture, Simmer. Sur Leave It Alone, elle installe une douce morosité appuyée par une sobre mélodie de guitare basse, ainsi que le seul rythme du rimshot, plus tard soutenu par une délicate batterie.

On est loin de Paramore et il s’agit de l’une des plus belles pièces de l’album. De manière générale, ce premier album solo permet à la chanteuse de s’ouvrir beaucoup plus. Et beaucoup mieux.

0:00
 
0:00
 

Campé dans les influences de Radiohead, de Nine Inch Nails, de Björk et de son propre groupe, le disque d’Hayley Williams est une exploration très adroitement réalisée.

Sur les 15 pistes, la voix si reconnaissable de Williams est sans reproche. Cinnamon tend vers la pop, sans s’y engouffrer totalement. Le refrain, groovy, dansant, sur lequel elle affirme d’une voix haut perchée qu’elle n’est pas seule (« I’m not lonely babe »), vient habilement étaler des émotions sur une musique aux antipodes des mots.

L’excellente Pure Love a été calquée sur le même modèle. Creepin’, dans le même genre également, revient en même temps vers la douce atmosphère lugubre qui traverse presque tout l’album. Roses/Lotus/Violet/Iris, ballade féministe, aurait encore moins eu sa place dans le répertoire de Paramore.

Comme plusieurs autres titres de Petals for Armor (à l’instar de Watch Me While I Bloom), qui nous font apprécier d’autant plus la décision de Williams de s’émanciper.

IMAGE TIRÉE DU WEB

Petals for Armor, de Hayley Williams

On comprend que le divorce de la chanteuse a inspiré cet album, tout comme les discordances internes au sein de Paramore, groupe qu’elle a lancé il y a plus de 15 ans.

On pourrait d’ailleurs supposer que My Friend s’adresse à certains anciens membres du groupe. Petals for Armor est sombre et lumineux à la fois. Sombre, car les blessures de Williams sont la source de toutes les chansons, mais lumineux, parce que sa guérison aussi est abordée et que la lumière se manifeste dans les mélodies, souvent pop, mais complexes. 

★★★★

Pop-rock-alternatif. Petals for Armor. Hayley Williams. Atlantic Records.