Nous avons fait un appel à nos lecteurs pour connaître les chansons qu’ils écoutent pour se remonter le moral. Les réponses n’ont pas tardé à arriver… par dizaines ! Constat : du thrash métal au néo-classique, du hip-hop québécois à la pop latino-américaine, tous les genres musicaux peuvent servir de baume en cette période d’isolement volontaire. Voici quelques témoignages représentatifs du large spectre musical couvert par nos lecteurs.

LA PRESSE

J’écoute enfin ce que je n’avais jamais le temps d’écouter avant : Atom Heart Mother (Pink Floyd), Quatuors à cordes (Schoenberg), Solo Sessions (Bill Evans), les symphonies de Sibelius et de Mahler.

Michael Peters, Anjou

J’écoute du rap québécois : Souldia (les chansons Devil en l’air et Barillet tournent en boucle dans mon iPod), mais aussi Casse-croûte ou Aspect Mendoza. Ce matin, j’ai écouté le disque Présidents d’Afrique de Didier Awadi. Lorsque je dessine, j’écoute toujours du rap ou du hip hop. Ça me stimule. J’écoute la chanson Je réalise de Sinik avec James Blunt en boucle. En cette drôle de période, le rap et son côté engagé et social me semble prendre tout son sens.

Arlaine Blanc

J’adore aller sur ma mini terrasse pour boire mon thé en écoutant du néo-classique, comme du Ludovico Einaudi, et aussi beaucoup de Oh Wonder (duo de chanteurs britanniques qui font des tonalités très intéressantes). J’ai concocté ma propre playlist sur Apple Music et l’écouter en prenant mon thé chaque après-midi me rappelle un peu mon break syndical.

Amélie

« J’ai redécouvert cette chanteuse [Selena] qui n’est plus, mais sa musique est vraiment bonne et donne le goût de danser !

Isabelle Martineau

Je reconnecte beaucoup avec du québécois que je découvre en reprenant mon retard sur les sorties : Bon Enfant, Dany Placard et Fuudge. Du plus funky au plus dark. Y’a rien de mieux que Bob Marley quand je suis au fond du baril et Sault (5) pour me remonter sinon.

Guillaume

J’ai eu un coup de cœur pour Blinding Lights de The Weekend le 1er mars de cette année. C’était notre premier arrêt dans un restaurant de montagne à Tignes, en France, premier voyage de ski des enfants. Disons que c’est un souvenir et une chanson qui vont rester dans ma mémoire. On a terminé notre quarantaine et tout va bien pour nous pour le moment.

Renée

Moi, c’est du thrash ou du death metal qui me fait du bien : Death par Nervosa, Satan is Real par Kreator, Crystal Mountain par Death, Redneck Stomp par Obituary. Ce ne sont que quelques exemples !

Philippe

Mon fils de 5 ans adore Coton ouaté de Bleu Jeans Bleu. Et moi, musique zen.

Véronic

Mes goûts sont assez éclectiques : je passe du québécois francophone, à la chanson française, à la musique pop et au classique. Je viens de découvrir Ma playlist d’Angèle Dubeau, c’est vraiment apaisant pour l’anxieuse que je suis. Le dernier album de Louis-Jean Cormier est excellent, je l’écoute sur ICI Musique. Pour faire le ménage, car, confinement oblige, ma femme de ménage ne peut venir à la maison (je sais, problème de privilégiée !), je mets de la musique pop de boys band, c’est vraiment thérapeutique !  !  !

Sophie

Ces temps-ci, je privilégie la musique qui m’apporte calme et bien-être : les deux albums d’Alexandra Stréliski, Wave de Patrick Watson et aussi Sing Me the Songs : Celebrating the World of Kate McGarrigle (à la suite de l’écoute du balado L’heure McGarrigle).

Joanne Lévesque

Ma chanson thème pour cette période est Every Piece Matters de Plini. Le titre d’abord, qu’on peut interpréter comme le fait qu’en situation de pandémie, chaque petite chose que l’on fait peut avoir une importance. Chaque personne a un rôle à jouer. Et c’est une pièce instrumentale qui laisse l’émotion aller où elle désire selon chacun (isolé). Et la fin est un chant à l’unisson, ce qui important durant ce temps qui s’abat sur nous.

Jean-François Mercier

La musique n’adoucit pas que les mœurs, elle atténue les peurs. Chaque jour, je pige un CD dans mon humble collection et je découvre des surprises, des choses un peu oubliées. Aujourd’hui, ce fut le dernier Fiori. Ces derniers jours, Félix Leclerc, Gilbert Bécaud, Leonard Cohen, les volumineux coffrets d’Edgar et même Luis Mariano ! Je peux vous dire qu’écouter La belle de Cadix ou L’amour est un bouquet de violettes, ça détend joyeusement. Et toujours Radio Classique pour m’endormir, avec la minuterie… Confinée, seule dans mon 3 1/2, depuis vendredi 13 mars, le jour de mes 63 ans !

Sylvie

Trois chansons qui m’interpellent beaucoup ces temps-ci : Banc de parc d’Ariane Roy, Positif de FouKi, Income Tax du Ptit Belliveau. Pour le télétravail : le nouvel album de Pantha du Prince !

Sarah

Ma musique de quarantaine est douce, mélodieuse et pour certaines remplies d’espoir. J’écoute du Jack Johnson ainsi que du Bahamas. Nous sommes supposés aller voir Jack cet été à Ottawa… Je souhaite que les choses se replacent d’ici là. En attendant, je rêvasse grâce à ses chansons et sa voix qui me font tant de bien.

Marie-Claude Pinard

Question de rendre la réclusion plus tolérable, j’aime écouter Charles Bradley. Une musique douce, pleine de rythme et de bienveillance. Et je vais aussi me laisser porter par du Yob, groupe doom qui permet une introspection totale. Le son de ce trio est titanesque. Donc j’aime, comme en temps normal, passer du doux au hyper lourd et agressif.

Philippe D’Amours