Nous sommes nombreux à avoir perdu de vue La Roux, qui s’est fait connaître en 2009 avec ses tubes Bulletproof et In for the Kill. Or, Supervision n’est que son troisième album. Elle a pris son temps depuis Trouble in Paradise, sorti en 2014. Si bien qu’il est surprenant de ne trouver ici que huit chansons. Et des chansons somme toute bien ordinaires.

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

Il fut un temps où l’on disait qu’un album pop pouvait contenir deux ou trois tubes et du « remplissage ». Or, aucune chanson de Supervision ne ressort du lot. À l’ère de la musique en continu, on pourrait dire que c’est du remplissage de listes d’écoute. 

>>> Extrait d’International Woman of Leisure

0:00
 
0:00
 

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Supervision, de La Roux

De la pop d’ambiance avec des arrangements et des sonorités eighties et disco entraînants, mais qui ne sont propulsés par aucun refrain enjôleur… 

Dignes de mention, les textes ont néanmoins une belle profondeur, mais les musiques ne sont pas à la hauteur pour les mettre en relief.

★★½

Pop. La Roux, Supervision, Believe.