Il y a 10 ans et des poussières, Marie-Pierre Arthur disait que ce qui lui donnait envie de faire de la musique, c’était les gens avec qui elle en faisait.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Sur Des feux pour voir, plusieurs de ses collaborateurs sont d’ailleurs les mêmes qu’à ses débuts : Gaële à l’écriture, François Lafontaine à la réalisation (partagée avec Marie-Pierre Arthur et Sam Joly) et Robbie Kuster à la batterie. 

N’en concluez pas que la musicienne à la voix aérienne se répète : Des feux pour voir est — et de loin — son disque le plus aventureux. 

Sans mettre sa sensibilité pop au rancart (la chanson-titre est très accrocheuse), Marie-Pierre Arthur fait voler sa voix sur des musiques riches en rythmes (le jeu toujours nuancé de Kuster est haletant) et en textures (méchant trip de claviers). 

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Des feux pour voir

Dire que c’est prog serait osé, mais il est vrai que ces huit chansons prennent toutes des tournures imprévisibles et donnent à entendre des musiciens assumant pleinement leur envie de faire éclater les formes. Avec brio. 

Ceux qui aiment le confort pop seront déroutés. Ceux qui aiment la Marie-Pierre Arthur tripeuse et exaltée seront emballés. 

★★★½

Rock. Des feux pour voir. Marie-Pierre Arthur. Simone Records.