(Londres) Paul McCartney a encouragé vendredi à se faire vacciner contre le nouveau coronavirus, à l’occasion de la sortie de son nouvel album solo, McCartney III, composé de chansons créées ou retravaillées par l’ex-figure des Beatles pendant le premier confinement au printemps.

Agence France-Presse

« Je le prendrai », a-t-il dit sur la BBC à propos du vaccin, « et j’aimerais encourager les gens à le prendre aussi ».

« Avant, il y avait des gens anti-vaccin, c’était OK, c’était leur choix. Mais maintenant avec internet, ces choses s’installent vraiment et il y a ces gens qui ne le prendront pas », a déploré la légende du rock.

Le Royaume-Uni a été le premier pays occidental à déployer une campagne de vaccination de masse contre la maladie COVID-19 le 8 décembre, en visant en priorité les personnes âgées et les soignants. Plus de 137 000 personnes y ont déjà reçu leur première dose du vaccin Pfizer-BioNTech, selon les autorités.

Le nouvel album de Paul McCartney, sorti une semaine plus tard que prévu initialement, est en réalité la troisième partie d’un triptyque, dont le premier disque — son tout premier album solo intitulé sobrement McCartney — avait vu le jour il y a cinquante ans. McCartney II avait suivi dix ans plus tard, en 1980.

PHOTO FOURNIE PAR CAPITOL

McCartney III

L’ex-bassiste des Beatles a expliqué dans un communiqué qu’il n’avait à l’origine pas prévu de sortir d’album en 2020, mais que son confinement au printemps, le premier imposé au Royaume-Uni, lui avait donné l’occasion de retravailler d’anciennes chansons jamais sorties, puis l’envie d’en créer de nouvelles.

Enregistré dans le Sussex, McCartney III contient un ensemble de chansons inédites, où l’artiste assure à la fois le piano, le chant, la guitare, mais aussi la basse et la batterie.

Il s’agit de son 18e album en solo, après Egypt Station, qui l’avait projeté en 2018 à la tête du classement de référence des ventes d’album aux États-Unis, le Billboard, pour la première fois en 36 ans.