Le musicien et compositeur Yves Laferrière est mort vendredi au Centre hospitalier de l’Université de Montréal, après avoir demandé l’aide médicale à mourir. C’est son amie, l’actrice et réalisatrice Paule Baillargeon, qui en a fait l’annonce sur Facebook, samedi.

Antoine Trussart Antoine Trussart
La Presse

« [Il] est parti vers un monde où il ne souffre plus, a-t-elle écrit. Yves adorait la vie, et adorait jouer au hockey avec notre chien Watam. » Yves Laferrière s’est fait connaître sur la scène du rock progressif dans les années 1970. Il a été bassiste du Ville Émard Blues Band avant de former le groupe Contraction, avec lequel il a enregistré deux albums. Il a également réalisé les disques d’autres groupes progressifs, comme celui de Conventum en 1977. En 1978, il a enregistré un album solo auquel ont participé Michel Rivard et Marie-Michèle Desrosiers, de Beau Dommage, ainsi que des membres d’Harmonium. Il a participé à de nombreux autres projets musicaux et a accompagné la chanteuse Monique Leyrac. À partir des années 1980, il a composé les trames sonores de nombreux films, notamment celle de Jésus de Montréal, de Denys Arcand, pour laquelle il a remporté un prix Génie, et celles de Joyeux calvaire et des Invasions barbares, du même réalisateur.