Alors que l’industrie du spectacle était mise à l’arrêt quasi total au début du printemps dernier en raison de la pandémie, Swizz Beatz et Timbaland, deux des plus grands réalisateurs de musique hip-hop des deux dernières décennies, ont décidé de s’affronter amicalement en direct sur Instagram. Le 24 mars, Verzuz est né.

Pascal LeBlanc Pascal LeBlanc
La Presse

Le concept est simple : deux artistes choisissent 20 chansons de leur répertoire et les font jouer à tour de rôle lors d’un évènement diffusé en direct. Entre les morceaux, les opposants discutent et racontent souvent des anecdotes. Il n’y a pas de vainqueur officiel, mais les spectateurs ont la possibilité de commenter et de débattre par écrit.

La forte participation d’éminents membres de la communauté hip-hop a certifié la légitimité de la formule et a transformé la tenue de chacun des rendez-vous en hommage aux carrières des adversaires. « C’est vraiment cool quand tu vois dans les commentaires que tes artistes préférés tripent autant que toi à la maison, souligne Pro-V, DJ et réalisateur montréalais. C’est différent d’un spectacle, car tu ne connectes pas uniquement à l’artiste sur scène, mais avec tous ceux qui sont fans de ces deux personnes partout dans le monde, en même temps. »

Au fil des mois, nous avons vu des rappeurs (Nelly c. Ludacris, DMX c. Snoop Dogg, Rick Ross c. 2 Chainz), des réalisateurs (RZA c. DJ Premier, Teddy Riley c. Babyface), des artistes reggae (Bounty Killer c. Beenie Man) et des chanteuses soul R & B (Erykah Badu c. Jill Scott, Gladys Knight c. Patti LaBelle, Brandy c. Monica). Selon Verzuz, le duel de ces dernières, qui a eu lieu le 31 août, a été vu par plus de 6 millions de personnes.

Extrait du duel Verzuz entre Brandy et Monica

Ce record vient cependant d’être battu, puisque la rencontre du 19 novembre, à Atlanta, entre Jeezy et Gucci Mane — deux véritables rivaux qui en ont profité pour faire la paix — a attiré plus de 9 millions de spectateurs. Il faut dire que depuis ses humbles débuts parfois marqués par des problèmes techniques, Verzuz s’est associé à Apple Music pour une diffusion plus vaste et de plus grande qualité.

Culture de compétition

L’esprit de compétition est au cœur du hip-hop depuis ses débuts. Les DJ, les MC et les breakdancers s’affrontaient lors de rassemblement à New York, à la fin des années 70. Avec Verzuz, cette formule est actualisée.

« Comme dans le sport, la compétition dans le hip-hop a toujours amené les gens à se dépasser. Mais, lorsque c’est terminé, tout le monde se respecte, indique Pro-V, qui vient de faire paraître Ten Toes Down avec Widget. Le monde du hip-hop est souvent perçu comme peu amical et violent, mais ce genre d’évènement démontre tout le contraire : on n’y voit que de l’amour et de l’excellence. »

IMAGE FOURNIE PAR PRO-V

La couverture de l’album Ten Toes Down, de Pro-V et Widget

Pour le rappeur Randy, Verzuz permet de « célébrer les légendes ». « On est tellement dans une ère de consommation rapide qu’on oublie presque certains classiques et les artistes qui ont tracé le chemin pour permettre à ceux d’aujourd’hui d’exister. Les battles de producers [réalisateurs] et d’auteurs nous ont fait découvrir des gens qui sont dans l’ombre, mais qui ont marqué l’histoire de la musique, comme Johntá Austin. Il a écrit plein de chansons pour Mariah Carey. Il m’a abasourdi par sa plume », ajoute celui qui a lancé l’EP On My Way plus tôt cette année.

Extrait du duel Verzuz entre RZA et DJ Premier

Randy, qui est avec l’étiquette Joy Ride, a regardé la majorité des 21 duels. Toutefois, le plus récent — et celui qui a lancé la deuxième saison de Verzuz — l’a franchement impressionné. « C’était historique parce qu’il y a un lourd passé entre Jeezy et Gucci. Il y a même des gens qui ont perdu leur vie », souligne-t-il. Le réalisateur Freaky ! a utilisé presque exactement les mêmes mots lorsque nous lui avons posé la question.

Après la pandémie

Alors, comment Verzuz peut-il évoluer à partir de là ? « Ça ne peut que devenir plus gros. Imagine la même formule, mais avec une foule. Dans un festival, on pourrait voir, par exemple, Nas et Rakim interpréter leurs meilleures chansons l’une après l’autre », rêve Pro-V, qui anime deux émissions à CKUT 90,3 FM. « Moi, je payerais pour assister à un Verzuz entre deux artistes qui ont marqué une certaine époque de ma vie. C’est un deux pour un finalement ! » résume Randy.

PHOTO RANDY SIMONS, FOURNIE PAR JOY RIDE RECORDS

Randy devrait lancer un deuxième EP au début de 2021.

Lorsqu’on leur demande si un Verzuz québécois serait possible, les deux artistes hésitent. « Ça serait difficile, car la communauté hip-hop du Québec est très… divisée. Pas d’une manière négative cependant, mais peu d’artistes interpellent beaucoup de gens à la fois », estime Pro-V. Randy est un peu plus optimiste : « Je pense qu’il y en a qui ont des carrières qui méritent d’être mises en lumière. Peut-être Rainmen contre Muzion ou Sans Pression contre Yvon Krevé… ils ont quand même marqué la fin des années 90 et le début 2000. »

Le prochain affrontement, qui opposera les chanteuses Ashanti et Keyshia Cole, aura lieu le 12 décembre, à 20 h.

> Consultez le site de Verzuz

> Consultez l’Instagram de Verzuz