Il y a 40 ans, le 8 décembre 1980, mourait John Lennon sous les balles de Mark David Chapman. L’ancien membre des Beatles avait eu 40 ans deux mois plus tôt. Le temps n’a pas effacé la vie et l’œuvre de Lennon dans la mémoire collective. Bien au contraire, il demeure, comme les Beatles, un personnage important de la pop culture. Quelques exemples.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Musique : Gimme Some Truth

PHOTO TIRÉE DE LA BOUTIQUE STORE JOHNLENNON.COM

Un produit dérivé du plus récent album de Lennon : des couvre-visages !

Le 80e anniversaire de naissance de John Lennon, le 9 octobre dernier, a été souligné avec la sortie d’un album-compilation. Le coffret Gimme Some Truth–The Ultimate Mixes comprend 36 chansons sur deux CD, un disque Blu-Ray audio, un livret de 124 pages, une affiche, deux cartes postales et un collant pour la voiture. D’innombrables produits dérivés ont suivi, y compris… des couvre-visages ! Ce nouvel album s’ajoute à plusieurs autres sortis après la mort de Lennon, dont Milk and Honey (avec Yoko Ono), Live in New York City, Lennon Legend (compilation), etc.

Happy Xmas (War Is Over)

Restons dans la musique. Le 27 novembre, Alanis Morissette lançait « son » cover de la chanson Happy Xmas (War Is Over) de John et Yoko. Celle-ci s’accompagne d’une vidéo qu’on peut voir sur YouTube. Or, sur le site internet secondhandsongs.com, on dénombre plus de 150 reprises de la chanson, notamment par Neil Diamond, Diana Ross, Céline Dion, The Moody Blues, Nicotine et Billy Bob Thornton. À remarquer que la musique de Happy Xmas est inspirée de la chanson Stewball (The Greenbriar Boys) évoquant l’histoire d’un cheval de course.

Strawberry Fields, Central Park

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Rassemblement pour les 80 ans de John Lennon à la place Strawberry Fields de Central Park, le 9 octobre dernier

Dans Central Park, à New York, à deux pas de la Dakota House, immeuble où Lennon habitait et devant lequel il s’est fait assassiner, se trouve la place Strawberry Fields. Des centaines de fans s’y sont rassemblés le 9 octobre dernier pour chanter à l’occasion du 80e anniversaire de naissance de Lennon. L’endroit est le lieu de nombreux rassemblements spontanés. Ainsi, le 1er décembre 2001, La Presse avait assisté à un attroupement de fans venus saluer la mémoire de George Harrison, disparu le 29 novembre.

Littérature : Ce qui a tué John Lennon

IMAGE FOURNIE PAR ALISIO

Couverture du nouveau livre Ce qui a tué John Lennon

Dans une récente brochure publicitaire du temps des Fêtes d’une librairie québécoise, on suggère le livre Ce qui a tué John Lennon, de Lesley-Ann Jones, biographe des stars. Ce n’est pas le seul ouvrage récent sur l’ex-Beatle. Dans quelques jours seront aussi lancés la biographie The Last Days of John Lennon, de James Petterson, et l’ouvrage pour enfants John Lennon, de Maria Isabel Sanchez Vegara. Plus tôt cet automne est aussi sorti The Other Side of John Lennon, ouvrage dans lequel l’auteur Brian Harker Johnson, qui se présente comme journaliste (!), a conversé avec John par l’entremise d’une célèbre médium. En vente sur Amazon et Barnes & Noble !

Documentaires

PHOTO TIRÉE DU SITE D'IMDB

Photo tirée du documentaire Lennon : The Last Weekend

Lancé en octobre à la télévision britannique, le documentaire Lennon : The Last Weekend, de Brian Grant, porte sur la dernière interview enregistrée accordée par Lennon. C’était avec Andy Peebles, de BBC Radio, quelques jours avant sa mort. Le chanteur évoquait la sortie de l’album Double Fantasy qu’il venait de lancer avec Yoko Ono, la rupture des Beatles, etc. Au Canada, le film sera offert sur BritBox en décembre. Rappelons que Peter Jackson (The Lord of the Rings) prépare aussi un documentaire sur le quatuor de Liverpool, The Beatles : Get Back, attendu le 27 août 2021.

La suite 1742

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Le nouveau design de la suite occupée par John Lennon et Yoko Ono au Reine Elizabeth

En juillet 2017, après une fermeture d’un peu plus d’un an et des travaux évalués à 140 millions de dollars, l’hôtel Reine Elizabeth a rouvert ses portes sur le boulevard René-Lévesque, à Montréal. Durant ces travaux, la suite 1742, où Lennon et Yoko Ono avaient fait leur fameux bed-in, avait été rénovée. Les occupants pouvaient désormais revivre cet évènement en réalité virtuelle, remarquait La Presse dans un reportage. À noter qu’il existe aussi une suite John and Yoko au Hilton Amsterdam, où un premier bed-in a eu lieu du 25 au 31 mars 1969, avant celui de Montréal (du 26 mai au 2 juin 1969).

Toponymie

PHOTO PETR DAVID JOSEK, ASSOCIATED PRESS

Un masque a été posé sur le visage de l’ex-Beatle au John Lennon Wall, à Prague.

La ville de Saint-Pétersbourg, en Russie, a sa rue John-Lennon. Couvert de graffitis, un John Lennon Wall existe à Prague. Un autre a fait son apparition à Hong Kong en 2014 durant un mouvement de protestations populaires. Un parc et une statue de Lennon, assis sur un banc, ont été inaugurés en 2000 à La Havane, à Cuba. Lima, au Pérou, a aussi sa statue de John Lennon. Au Québec ? Selon nos recherches, seule la ville de Brossard possède une rue et un parc en l’honneur de l’ancien Beatle. D’autres lieux s’appellent Lennon dans les Cantons-de-l’Est, mais la référence toponymique est inconnue.

Médias sociaux

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Les Beatles au Ed Sullivan Show le 9 février 1964. Bien avant les réseaux sociaux. Mais toujours avec une immense popularité.

Et pour finir, quelle est la place de Lennon sur les réseaux sociaux ? Importante ! La page Facebook officielle de John Lennon comptait récemment 13,7 millions d’abonnés. Celle des Beatles en compte 37,3 millions, Paul McCartney (7,9 millions), George Harrison (3,3 millions) et Ringo Starr (2,6 millions). La page Instagram de Lennon compte par ailleurs 2,1 millions d’abonnés et son compte Twitter en dénombre près de 544 000.