Connaisseur Ticaso, figure légendaire du rap québécois, vient de lancer La rue m’appelle encore, premier extrait de son album Normal de l’Est – le tout premier de sa carrière – attendu le 31 décembre, à minuit.

Pascal LeBlanc Pascal LeBlanc
La Presse

Réalisé par Ruffsound, La rue m’appelle encore démontre que le rappeur du quartier Saint-Léonard, à Montréal, n’a rien perdu de son talent pour raconter des histoires grâce à l’utilisation d’images fortes et de descriptifs évocateurs.

« Ces sons qui m’rendent nostalgique / Mon mental est sick / La rue elle m’oublie pas / J’souhaite qu’elle devienne amnésique. »

Révélé au tournant des années 2000 avec les pièces Sur le corner et À Montréal, Connaisseur Ticaso a délaissé la musique dans les années suivantes et a séjourné en prison pendant un moment. Depuis sa sortie, il semble déterminé à prouver qu’il est toujours le roi du gangsta rap québécois.

En plus de son album qui sortira sur l’étiquette Joy Ride (Loud, Rymz, 5sang14), il proposera un spectacle virtuel le 31 décembre, ce qui coïncide avec la sortie de son premier album attendu depuis plus de 20 ans.