(New York) Le chanteur canadien The Weeknd sera la vedette du prochain spectacle de la mi-temps du Super Bowl, la finale du championnat de football américain, même si l’on ignore encore comment le concert sera adapté au contexte de la pandémie.

Agence France-Presse

Le choix du chanteur de R & B, de son vrai nom Abel Tesfaye, pour la finale du 7 février 2021 à Tampa en Floride confirme la volonté de la NFL, la ligue professionnelle de football américain, de sélectionner des artistes plus jeunes et de contribuer à plus de diversité.

« Je suis touché, honoré, et ravi de me retrouver au centre de cette célébrissime scène cette année », a indiqué dans un communiqué la vedette de 30 ans, connue pour des succès comme Blinding Lights ou Starboy, collaboration avec le duo français Daft Punk.

C’est la deuxième année que la NFL collabore, pour organiser ce spectacle, avec le groupe Roc Nation de Jay-Z, avec l’idée de promouvoir la justice sociale.

Le rappeur avait indiqué en 2019 vouloir aider la NFL à dépasser la controverse qui avait suivi le mouvement de protestation lancé par l’ancien quart-arrière de San Francisco Colin Kaepernick en 2016, qui avait posé un genou à terre pour protester contre les violences policières contre les Afro-Américains. Ce geste lui avait valu les insultes de Donald Trump, et lui avait coûté in fine sa carrière.

Mais Jay-Z avait été très critiqué pour cet accord avec la NFL, certains lui reprochant de vouloir faire de l’argent aux dépens de Kaepernick.

The Weeknd a lui apporté son soutien au mouvement Black Lives Matter, et contribué de quelque 200 000 dollars au fonds d’aide judiciaire lancé par Colin Kaepernick après la mort de George Floyd aux mains de la police fin mai, qui avait déclenché des manifestations monstres aux États-Unis.

« C’est très difficile pour moi de me réjouir en ce moment », avait indiqué The Weeknd en acceptant la récompense de meilleure vidéo R & B aux MTV Video Music Awards en août dernier. « Justice pour Jacob Blake et justice pour Breonna Taylor », avait-il poursuivi, en référence à deux autres récentes victimes noires de violences policières.

On ignore encore comment la pandémie pourrait affecter le spectacle de février. Parvenue à mi-saison, la NFL a déjà dû réorganiser plusieurs matchs en raison de cas de COVID-19 dans ses équipes.

« Notre intention est d’avoir autant de fans au Super Bowl que possible en toute sécurité », indiquait récemment le président de la NFL Roger Goodell.