(Toronto) La présentation du prix de musique Polaris changera complètement de format, cette année, en raison de la pandémie.

David Friend
La Presse Canadienne

Les organisateurs du prix célébrant le meilleur album canadien de l’année annoncent avoir embauché un groupe de réalisateurs pour donner vie à chacun des dix albums nommés avec des courts métrages.

L’évènement « cinématographique » sera diffusé en ligne plus tard ce mois-ci pour remplacer le gala Polaris, qui présente généralement des prestations en direct de la plupart des artistes en nomination.

Parmi les cinéastes qui contribueront aux prix Polaris de cette année, il y a Alicia Harris, lauréate du meilleur court métrage de fiction aux prix Écrans canadiens 2020. Elle réalisera une vidéo pour l’album présélectionné de Jessie Reyez, When Love Came to Kill Us.

L’album Studio Monk, de Junia-T, sera adapté à l’écran par le réalisateur Yassin (Narcy) Alsalman, qui a remporté un trophée aux Much Music Video Awards en 2018 pour son travail sur la vidéo du groupe A Tribe Called Red, ROUGE.

D’autres prétendants au prix, dont la rappeuse transgenre montréalaise Backxwash et le groupe autochtone nêhiyawak travailleront avec des collaborateurs de longue date sur leurs présentations visuelles.

L’évènement, qui révélera également le gagnant du prix Polaris de cette année, sera diffusé le 19 octobre sur le service de diffusion en continu CBC Gem, sur les pages Facebook, Twitter et YouTube de CBC Music et sur le site CBCMusic.ca/Polaris.

Parmi les autres artistes faisant partie de la courte liste de cette année, on retrouve U. S. Girls, Witch Prophet, Pantayo, ainsi que Kaytranada, Lido Pimienta et Caribou, qui ont déjà remporté un prix Polaris.

Le prix de musique Polaris, qui est assorti d’une bourse de 50 000 $, récompense le meilleur album canadien de l’année précédente en fonction de sa valeur artistique et non de ses ventes ou de son genre. Le lauréat est sélectionné le soir de l’évènement par un jury composé de journalistes musicaux et de diffuseurs.

Au-delà de sa valeur pécuniaire, cette reconnaissance met la musique du gagnant sous les projecteurs du monde entier.

L’année dernière, la rappeuse torontoise Haviah Mighty avait remporté le prix pour 13th Floor, devenant ainsi la première rappeuse à recevoir cet honneur.