Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Cœur de pirate lance ce jeudi une chanson résolument féministe, T’es belle, accompagnée d’un clip axé sur la diversité qu’elle a réalisé elle-même et qui met en vedette entre autres sa fille Romy et la femme trans Khate Lessard. Nous l’avons analysé avec elle, en six tableaux.

La mère qui allaite

« Ce clip est une façon de réinterpréter des iconographies qui mettent en vedette des femmes », nous explique Cœur de pirate au téléphone. On y voit entre autres une femme masquée en train de donner le sein à un bébé, inspirée de la déesse Sha, explique la chanteuse. « C’est une tournure pour dire qu’il faut toujours se cacher quand on allaite. Je suis allée là-dedans. Je voulais lui mettre une cagoule au début, mais le masque, c’est plus subtil, moins violent que le message original. Je suis bien contente de comment c’est sorti. Ça et le clip au complet. »

Le penseur

« Je me suis inspirée de l’histoire de l’art, explique Cœur de pirate. Même moi, au début du clip, je suis dans la pose du Penseur de Rodin. C’est quelque chose qui est réservé aux hommes, le penseur est un homme, et je suis habillée en cowboy, ce qui est aussi réservé aux hommes. » Cœur de pirate n’a pas réalisé son clip par choix, dit-elle. « Ça ne s’invente pas : celui qui devait le faire, il a été dénoncé cet été. J’ai fait : ‟OK d’abord, je vais le faire seule”. J’ai travaillé avec toute l’équipe et j’ai adoré ça. » T’es belle semble d’ailleurs une réponse aux évènements qui ont secoué le milieu de la musique cet été. « La toune, ça fait longtemps qu’elle est écrite, elle devait sortir il y a six mois ! Mais on dirait que mine de rien, tout ce que j’écris finit par arriver. C’était tellement un commentaire général à la base, mais je suis juste contente qu’il y ait un lien avec ce qui se passe et le ménage qui se fait. »

La naissance de Vénus

Cœur de pirate a détourné un des tableaux les plus connus de l’histoire de l’art, La naissance de Vénus de Botticelli, en faisant jouer le rôle de Vénus par la femme trans Khate Lessard. Et ce sont trois drags qui incarnent les anges venus pour la couvrir. « Je trouve ça nice, on les voit comme ça les drags maintenant, ils sont tellement bienveillants, ils sont les idoles des enfants, c’est devenu culturellement insane. Et pour Khate, je trouvais ça intéressant : quand tu réussis ta transition, c’est un peu comme naître, revenir au monde. Pour moi, c’est beau et touchant. »

La vierge noire

S’il y a une femme qui domine l’imagerie populaire, c’est bien celle de la vierge Marie. « J’ai grandi à l’école catholique, c’est très, très fort pour moi. Pour moi, c’est l’iconographie féminine par excellence, la plus marquante, alors je me suis dit : ‟Pourquoi ne pas la refaire comme elle devrait être ?” » Dans le clip, la « vierge qui pleure » est interprétée par son amie, la danseuse contemporaine Naomi Hilaire… qui finit par sourire dans un clin d’œil. Pour Cœur de pirate, sa vierge noire n’est qu’une suite logique au mouvement Black Lives Matter. « En 2020, il y a beaucoup de militantisme sur les réseaux sociaux, mais peu de différence concrètement. Si on veut être un bon allié, il faut y aller avec des actions. C’est pour ça qu’il y a de la diversité dans le clip. » En fait, la chanteuse se sent la responsabilité d’utiliser sa popularité à bon escient. « Beaucoup de gens pensent que c’est mieux au Québec, mais non, désolée. Il y a encore du chemin à faire. Le changement doit se faire de l’intérieur et ça doit partir de gens qui ont de l’influence. »

Romy

Deux petites filles viennent ponctuer joyeusement le clip avec leurs sourires et leurs mouvements de danse. L’une des deux est sa fille Romy, et Cœur de pirate tenait à ce que sa compagne soit noire. « Encore une fois, c’est le message, l’action concrète. Romy, elle ne comprenait pas ce qui se passait aux États-Unis cet été, pourquoi la violence, pourquoi un policier tire sur quelqu’un à cause de sa couleur de peau. Je voulais établir que le racisme, on ne naît pas avec ça. » Si sa fille est présente dans le clip, c’est aussi une manière de lui transmettre le message de la chanson, qui est contre la pression de plaire à tout prix pour les femmes. « C’est sur mes termes que j’veux sourire », chante Cœur de pirate, qui s’est souvent fait dire au cours de sa carrière qu’elle serait « plus belle » si elle souriait davantage… « J’ai donné beaucoup de confiance en elle à ma fille et c’est une bonne chose ! Elle n’a pas peur dans la vie, c’est important. »

Portraits de famille

À la fin du clip, Cœur de pirate s’amuse à présenter toutes sortes de modèles de famille, qui défilent un après l’autre un peu comme dans un studio de photos. On y voit entre autres l’entraîneuse de stars Val Desjardins, sa femme et leur enfant, aussi le jeune drag Lactatia et ses parents. « Lactatia, ses parents sont super ouverts, cool, je trouve ça tellement beau. J’ai eu un gros coup de cœur pour eux. Tourner, ç’a été un beau moment. Ça m’a beaucoup émue. » T’es belle fera partie d’un album qui devrait sortir en 2021. « J’espère ! Je suis en studio maintenant. J’ai des chansons prêtes et on va dévoiler d’autres extraits. » En attendant, Cœur de pirate espère que sa chanson aura un impact aussi direct qu’elle est directe. « La conversation est là. Dans mon précédent album, le féminisme était plus imagé. Là, j’ai dit : allons à la base. C’est un message simplifié, mais il faut commencer par là. »

Voyez le clip en entier