C’était la première fois dimanche qu’une cérémonie de remise de prix d’envergure avait lieu depuis que la COVID-19 a chamboulé nos quotidiens. Le gala des Video Music Awards (VMA) de MTV s’est tenu à New York, dans un cadre tout particulier permettant de respecter les règles sanitaires. Lady Gaga a été couronnée reine de cette soirée insolite, en manque de public et d’artistes, mais somme toute divertissante compte tenu des circonstances.

Marissa Groguhé
Marissa Groguhé La Presse

Paramètres inédits

PHOTO ASSOCIATED PRESS

L’animatrice de la soirée des VMA, la comédienne et chanteuse Keke Palmer, s’est adressée à une fausse audience, ajoutée numériquement à l’écran.

Cérémonie à l’extérieur. Remerciements vidéo préenregistrés. Performances sur un toit et dans les rues de New York. L’animatrice de la soirée, la comédienne et chanteuse Keke Palmer, a eu à mener dimanche une soirée durant laquelle les pratiques usuelles de ces galas ont dû être repensées. L’animatrice et ceux qui ont présenté les catégories de prix sont montés sur une scène extérieure pour s’adresser à une fausse audience, ajoutée numériquement à l’écran, dont les applaudissements et cris artificiels étaient plus distrayants qu’utiles. La saison des galas a ainsi été lancée d’une drôle de façon. Munis de cartes difficiles à jouer, les organisateurs de la soirée s’en sont cependant bien sortis et ont su créer une cérémonie divertissante malgré tout. Il était toutefois inévitable que certains moments (des remerciements ou des présentations) tombent quelque peu à plat, en l’absence de public.

Prestations extérieures et danseurs masqués

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE

Ariana Grande et Lady Gaga ont interprété Rain On Me.

The Weeknd a été le premier à chanter, non pas sur scène, mais sur le toit d’un haut bâtiment de Manhattan. Le décor à couper le souffle qu’offrait le centre-ville new-yorkais illuminé a été le coup d’envoi parfait d’une cérémonie qui avait besoin de ce facteur saisissant pour surpasser tous les inconvénients auxquels la COVID-19 l’a assujettie. The Weeknd a par ailleurs remporté la plus importante récompense de la soirée, le prix de la vidéo de l’année, pour le fantastique Blinding Lights. Le Canadien a été l’un des rares à se présenter sur scène pour recevoir ses prix (le deuxième pour la chanson R’n’B). Très bref dans ses remerciements, il a profité de son temps sur scène pour demander justice pour Jacob Blake et Breonna Taylor, deux Afro-Américains atteints par les balles de policiers récemment. Tout comme The Weeknd, le chanteur colombien Maluma a interprété son titre Hawái à l’extérieur. Lui était toutefois sur scène, devant un public restreint en voiture, et entouré de danseuses… portant un masque. Bien qu’on soit désormais habitués de voir des couvre-visage, l’image était frappante. La même scène s’est reproduite avec les danseurs et danseuses de Lady Gaga et d’Ariana Grande, Doja Cat et Keke Palmer, eux aussi tous munis de masques.

Pas de scène, pas de problème

PHOTO VIACOM PAR REUTERS

Prestation du groupe de K-Pop BTS

Certains artistes ont offert des prestations en studio plutôt que devant un public. Les avantages de ces circonstances inédites sont les prises de vue de caméra et les effets spéciaux que seul un plateau peut offrir. Lady Gaga et Ariana Grande ont réquisitionné un décor des plus élaborés pour présenter Rain On Me dans une atmosphère rappelant leur vidéoclip. Gaga, qui avait lancé la performance sur le titre 911, a de nouveau été seule ensuite pour une version acoustique, puis dansante, de Stupid Love. Doja Cat (gagnante du prix de la meilleure nouvelle artiste) a elle aussi eu droit à une formidable mise en scène, en studio, reproduisant une planète fictive, rosée et lumineuse. Pour DaBaby, cela a permis de créer une banlieue et un centre-ville virtuels. Miley Cyrus a profité d’un décor totalement monochrome pour sa performance de la disco-pop Midnight Sky, parue ce mois-ci. La chanteuse a fait un clin d’œil à la wrecking ball de sa chanson de 2013, en se suspendant cette fois sur une grande boule à facettes. Le décor derrière BTS a changé tout au long de son interprétation de Dynamite, faisant défiler plusieurs lieux de la ville de New York derrière les vedettes de K-Pop, gagnantes de quatre trophées dimanche.

L’étoile de la soirée : Lady Gaga

PHOTO VIACOM PAR REUTERS

Lady Gaga

Une dizaine de « Moon People » (successeurs des « Moonmen », les statuettes remises aux gagnants) ont été distribuées dimanche. Lady Gaga et Ariana Grande étaient toutes deux en lice pour le plus grand nombre de citations, soit neuf – parmi lesquelles sept pour leur chanson Rain On Me. Elles ont conjointement remporté le prix de la meilleure collaboration et de la chanson de l’année. Ariana Grande a été récompensée quatre fois au total. Lady Gaga s’est présentée sur scène pour remercier son public, chaque fois dans une nouvelle tenue et avec un masque extravagant. C’est d’ailleurs elle qui a le plus souvent eu à s’adresser à la « foule », puisqu’elle a reçu cinq prix, dont ceux de l’artiste et de la chanson de l’année. Un nouveau trophée, le Tricon (qui semble avoir remplacé le prix Michael Jackson Vanguard), lui a également été remis pour l’ensemble de son œuvre. Le prix souligne les multiples facettes de sa prestigieuse carrière, mais nombre de spectateurs étaient confus quant à sa signification, comme l’ont témoigné les commentaires sur les réseaux sociaux durant la soirée.

Deux catégories de l’ère COVID-19

PHOTO FOURNIE PAR MTV PAR L’ASSOCIATED PRESS

Machine Gun Kelly au début de la cérémonie

La pré-cérémonie des Video Music Awards a dû se passer du rituel du tapis rouge en raison du nombre restreint d’invités et des différentes règles à respecter. À la place, quelques artistes, dont Chloe x Halle, Machine Gun Kelly et Lewis Capaldi, ont offert des performances, tous dans des studios plutôt que sur une scène. Des prix ont été remis. Des entrevues, réalisées à l’extérieur, à deux mètres entre interviewers et artistes, ou par vidéoconférence, nous ont été présentées. Déjà dans les heures qui ont précédé la remise de prix, on pouvait voir qu’il ne s’agirait pas d’une soirée typique. Et alors que les derniers mois ont été synonymes d’innovation pour les artistes qui ont tenté de garder le contact avec le public et de leur offrir du contenu en ligne, deux nouvelles catégories ont été ajoutées à la liste habituelle, soit celle du meilleur vidéoclip à la maison et de la meilleure performance en quarantaine. Ariana Grande et Justin Bieber l’ont emporté pour leur vidéoclip de la chanson Stuck With You. Le boys band de reggaeton CNCO a emporté le Moon Person pour le meilleur vidéoclip à la maison, grâce à sa performance virtuelle à MTV Unplugged.