Après un premier album aux critiques élogieuses qui s’est valu une place sur la longue liste du prix Polaris, c’est déjà la fin pour le groupe Zen Bamboo.

Émilie Côté
Émilie Côté La Presse

Les trois musiciens Léo Leblanc, Xavier Touikan et Charles-Antoine Olivier se sont dissociés du chanteur Simon Larose, qu’ils fréquentaient depuis l’école secondaire.

Une décision qui a été prise plusieurs jours avant que le nom du parolier circule sur les réseaux sociaux.

« Les raisons qui motivaient notre décision n’étaient pas liées aux récentes dénonciations, la bisbille dans le band ayant éclaté avant », ont précisé Léo Leblanc, Xavier Touikan et Charles-Antoine Olivier dans un message publié dimanche sur Facebook et Instagram.

Ce fut une surprise pour le public de Zen Bamboo, mais aussi pour sa maison de disque.

« Nous avons appris, en même temps que tout le monde, dimanche, la fin du groupe Zen Bamboo », nous a fait savoir Simone Records via son attachée de presse, Marie-Pier Létourneau.

« Les confits internes qui existaient au sein du groupe depuis quelques temps ont eu raison du quatuor. Les récentes dénonciations ont semble-t-il précipité une annonce officielle sur les réseaux sociaux. À l’heure actuelle, Simone Records n’est toujours pas parvenu à entrer en contact avec le groupe. »

Zen Bamboo devait se produire sous peu au Festival de musique émergente (FME) de Rouyn-Noranda. Il a été remplacé par Zoo Baby.

Si l’aventure de Zen Bamboo se termine, Léo Leblanc, Xavier Touikan et Charles-Antoine Olivier semblent vouloir continuer de jouer de la musique ensemble.

« See you un jour, sous un autre nom, une autre forme », ont-ils conclu dans leur message publié dimanche.