Un an et demi après Feu, Laurence Nerbonne lancera le 6 novembre un nouvel album dans lequel elle continue sur sa lancée hip-hop.

Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

Elle sort ce vendredi un premier extrait, première ministre, une chanson au beat lourd et au ton sarcastique, dans lequel elle incarne une aspirante première ministre pas très nette. « C’est aussi un clin d’œil à la culture hip-hop, parce que je dis dans la chanson que je suis la meilleure dans tout, nous raconte la rappeuse au téléphone. C’est une façon de rire de ça. C’est une joke, mais même si je le pensais pour vrai, ce serait remis en question quand même, parce qu’il y a peu de modèles féminins qui font ce genre de musique super assumée. Alors qu’on ne pose jamais ce genre de questions aux gars. »

Bref, on comprend que Laurence Nerbonne est de retour avec le désir de s’affranchir toujours davantage – elle a fait seule 90 % de l’album, des paroles aux beats. « Ça fait du bien de « let it go » pour les filles, de se sentir libres dans ce qu’on fait, peu importe notre milieu, sans complexes. » Même si son précédent album est sorti il y a moins de deux ans, l’artiste a décidé de ne pas attendre avant de lancer celui-ci. « Si j’ai de la musique pertinente, bonne, je ne vois pas pourquoi j’attendrais. En plus, les habitudes de consommation ont changé, les gens veulent du nouveau plus rapidement, et avec la COVID, ils en ont besoin de musique encore plus. »

> Regardez le vidéoclip en entier