L’ADISQ a recensé la sortie de 70 albums au Québec depuis le début de la pandémie à la mi-mars, soit l’équivalent de la production régulière d’un printemps normal. Ce sont aussi près de 120 clips qui ont été lancés pendant cette période, que l’ADISQ a décidé de mettre en valeur avec la campagne Écoute mon clip, qui sera diffusée sur tous les réseaux de télévision à compter de ce jeudi.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

« Dès qu’on s’est retrouvés en confinement, on a réalisé à quel point les artistes restaient actifs », dit Julie Gariépy, productrice exécutive et directrice des Galas de l’ADISQ. Lancements d’albums numériques, inscription de clips sur le Palmarès ADISQ : l’actualité musicale n’a pas diminué malgré la pandémie.

« Le chiffre de 70 sorties d’albums n’est pas une surprise, car quand on compare le recensement avec celui des autres années, on constate que c’est ni plus ni moins que le flot habituel du printemps, précise Julie Gariépy. Ce qui surprend, par contre, c’est que tout le monde a continué ses activités malgré tout depuis la semaine du 17 mars. »

Si la pandémie a été désastreuse pour le milieu du spectacle, elle n’aura entraîné qu’un décalage de quelques semaines du côté des sorties d’albums, ce qui fait que la saison s’est étirée jusqu’en juin, explique Mme Gariépy.

Plusieurs sorties ont été retardées au début. Les gens disaient : « On va laisser les trois semaines passer. » Mais quand les artistes ont compris que ce serait plus long, on a senti que ça revenait.

Julie Gariépy, productrice exécutive et directrice des Galas de l’ADISQ

Résultat : à peu près aucun artiste n’a repoussé sa sortie d’album à l’automne, et le printemps s’est retrouvé aussi rempli que d’habitude, avec des nouveautés allant de Mara Tremblay à Klô Pelgag, en passant par Guylaine Tanguay, Aliocha et le tandem formé de FouKi et Koriass.

« Ça nous étonnait, alors on s’est dit qu’on ferait tout pour mettre ces produits de l’avant. On l’a fait pour les albums avec la radio, et là, on le fera pour les clips avec les télés cet été. »

Vidéos à l’honneur

Ainsi, plus d’une centaine d’artistes présenteront dans des capsules de 30 secondes des extraits de leurs clips sortis au cours des trois derniers mois dans la campagne Écoute mon clip. Plusieurs avaient été tournés avant la pandémie, certains pendant, d’autres sont liés à des albums lancés plus tôt cette année, mais la majorité sont tirés de sorties récentes. C’est donc une quantité impressionnante de vidéos que l’ADISQ veut promouvoir de cette manière.

« Les télés ont enregistré des ventes moins importantes de pubs ces derniers temps, alors elles ont de l’espace. Ce genre d’initiative fait donc le bonheur de tout le monde. Même si on ne s’attend pas à la même réponse de tous les partenaires, ces autopromotions seront diffusées régulièrement, et on s’est assurés qu’il y ait une rotation importante pour que ce soit équitable et que tous les artistes aient le même rayonnement. »

Par exemple, on pourra voir tant Claude Cobra de Bleu Jeans Bleu présenter le clip du King de la danse en ligne ou Les sœurs Boulay présenter Devant l’Homme et le monde que Louis Clavis avec La force des choses, ou Bon Enfant avec Faux pas.

Capsule Écoute mon clip de Louis Clavis

« Je pense que les artistes sont contents de voir que les choses bougent malgré tout, estime Julie Gariépy, et qu’on assure une certaine promotion en attendant la reprise des spectacles. »

Un public à reconquérir

Depuis une semaine, des concerts intimes ont commencé à être présentés un peu partout. Mais les contraintes demeurent énormes pour les salles et les producteurs, et l’industrie tourne encore énormément au ralenti, constate Julie Gariépy.

« Sincèrement, on ne parle pas de plan de reprise en ce moment, mais de relance. Le monde du spectacle ne reviendra pas en santé comme il était avant des mois, voire une année. Nous sommes loin d’être naïfs, nous savons très bien que d’ici 2021, nous avons des initiatives à mettre sur pied, un public à reconquérir, une industrie à retourner dans les salles de spectacle.

On ne lâchera pas, mais on est loin de penser que le retour à la normale est pour demain.

Julie Gariépy, productrice exécutive et directrice des Galas de l’ADISQ

Par ailleurs, alors que les prix Gémeaux ont déjà annoncé qu’ils seraient diffusés comme prévu le 20 septembre à Radio-Canada tout en respectant les règles sanitaires en vigueur, l’ADISQ fera des annonces la semaine prochaine pour son gala annuel qui se déroule plus tard à l’automne.

“Je pense qu’on aura de belles nouvelles, et on sera contents de vous les communiquer.”