Un mois exactement après la sortie de Dark Lane Demo Tapes, on peut affirmer — bien que ce soit évident depuis un moment — que Drake connaît bien la recette. Cet « échauffement » avant la sortie de son sixième album, attendu au cours de l’été, rassemble des pièces déjà entendues — en entier ou non — et des nouveautés, dont la très calculée Toosie Slide.

Pascal LeBlanc Pascal LeBlanc
La Presse

La chorégraphie d’une simplicité enfantine enseignée dans le refrain et dans le clip — vu plus de 111 millions de fois — a bien sûr été reprise elle aussi des millions de fois sur la plateforme TikTok. Car même s’il s’agit d’un mixtape, l’artiste canadien a des objectifs d’écoute — anciennement, on aurait dit de ventes — élevés. Sans surprise, Toosie Slide s’est immédiatement hissé au sommet du palmarès Billboard, alors que les 13 autres morceaux ont chacun trouvé une place dans le top 100. Drake a donc égalé Madonna avec 38 chansons dans le top 10 jusqu’ici dans sa carrière.

Alonzo « Jonny Roxx » Thornhill, qui, après une brève carrière de rappeur, est devenu l’entraîneur personnel de Drake, signe une première chanson à titre de réalisateur, la Song Cry-esque When to Say When.

0:00
 
0:00
 

Mais bon, tous ces chiffres ne s’expliquent pas entièrement par une série de pas à droite, puis à gauche. Pour tenter de plaire à tous — et permettre à Drake et à son équipe d’expérimenter un peu —, DLDT combine différents rythmes, structures et ambiances en vogue en ce moment dans le vaste monde du hip-hop : lo-fi (Deep Pocket), UK drill (Demons), trap (D4L), SoundCloud rap (Pain 1993) et R & B (Not You Too). Drake adapte avec brio sa cadence — et même son accent, sur War — et reste crédible, sans être exceptionnel, peu importe le style. Cette crédibilité si essentielle dans le rap, Aubrey Graham en est bien au fait. Il n’a donc pas oublié d’inclure un titre (Landed) sur lequel il expose sa richesse et son influence avec une aisance déconcertante grâce à un flow précis et malgré tout nonchalant — notre Drake préféré. « Wrote this with a Cartier pen, do I sound different ? »

IMAGE FOURNIE PAR OVO SOUND

Dark Lane Demo Tapes, de Drake

Le rappeur de Toronto n’est pas dans notre liste personnelle des grands MC, mais son introspection et sa vulnérabilité ont assurément changé le rap, il y a quelques années déjà. Il poursuit dans la même lignée sur DLDT en parlant de ses difficultés amoureuses, des relations parfois compliquées qu’il entretient avec ses proches et de tous les changements dans sa vie depuis son ascension. « Maybe I’ll love you one day/Maybe we’ll someday grow/’Til then, I’ll sit my drunk ass on that runway/On this one way. »

Notons que le Montréalais Alonzo « Jonny Roxx » Thornhill, qui, après une brève carrière de rappeur, est devenu l’entraîneur personnel de Drake, signe une première chanson à titre de réalisateur, la Song Cry-esque When to Say When.

★★★

Rap. Dark Lane Demo Tapes. Drake. OVO Sound.