Repenser à toutes ces références à Morrissey faites au sujet du chant de Murray Lightburn est assez amusant aujourd’hui. La ressemblance était évidente sur la chanson Lost in the Plot, certes, mais c’est vite devenu un raccourci qui a injustement éclipsé le reste.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

The Dears possèdent toujours ce lyrisme caractéristique, ce romantisme élégant, versant sombre souvent. Surtout, leurs chansons s’appuient sur une grande générosité mélodique.

IMAGE FOURNIE PAR DANGERBIRD RECORDS

Lovers Rock, de The Dears

Too Many Wrongs évoque une ballade pop parfaite des années 70, avec une touche de soul. Instant Nightmare fait tout de suite penser aux Pixies avec ce mode simple et ce mélange de voix féminin-masculin. Heart of an Animal, plutôt rock, est transportée par un refrain puissant, mû par cette idée de grandeur qui a toujours animé The Dears et leur principal artisan, Murray Lightburn.

0:00
 
0:00
 

Moins rock que son titre le laisse entendre, Lovers Rock est un disque duquel se dégage au bout du compte une grande tendresse. Les émotions s’y déploient avec ostentation — The Dears ont le sens du spectacle et y tiennent —, la plupart du temps en évitant cette petite cuiller à thé de miel de trop.

★★★½

Indie rock. Lovers Rock, The Dears, Dangerbird Records.