La vedette italienne Ludovico Einaudi a écrit un seul quatuor à cordes. La pièce, intitulée Corale, vient d’être endisquée pour la première fois par le Quatuor Molinari. L’enregistrement se retrouve sur l’album Ludovico Einaudi : musique de chambre, sorti chez ATMA Classique. L’altiste Frédéric Lambert nous en parle.

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

Le succès du pianiste Ludovico Einaudi relève du phénomène. En 2018, il s’est produit au Centre Bell dans le cadre du Festival de jazz après avoir rempli la Maison symphonique et la salle Wilfrid-Pelletier. Peut-être avez-vous vu sa célèbre vidéo Elegy for the Arctic tournée au pied d’un glacier, vue plus de 13 millions de fois sur YouTube.

Xavier Dolan a aussi choisi sa pièce Experience pour magnifier la « fausse » finale de son film Mommy.

> Regardez la vidéo Elegy for the Arctic tournée en Norvège

> Écoutez la pièce Experience

PHOTO PEDRO ARMESTRE, FOURNIE PAR GREENPEACE ESPAGNE

Le compositeur et pianiste italien Ludovico Einaudi lors du tournage de la vidéo Elegy for the Arctic, en Norvège

La star italienne de la musique instrumentale est surtout connue pour ses pièces au piano plutôt accessibles. Or, il a aussi composé des pièces pour de petits ensembles plus ancrées dans la tradition classique.

C’est la première fois que sa composition pour quatuor à cordes intitulée Corale, composée il y a plus de 30 ans, a droit à un enregistrement officiel.

Et c’est la première fois que le Quatuor Molinari accepte une commande de son étiquette, ATMA Classique, souligne l’altiste Frédéric Lambert.

Deux autres artistes figurent sur l’album Ludovico Einaudi : musique de chambre, sorti vendredi dernier, qui comprend quatre pièces. Il s’agit du violoncelliste Cameron Crozman et de l’ensemble à vent Pentaèdre.

La pièce Corale tire son inspiration d’hymnes religieux. Elle dure près de 20 minutes. « On retrouve les idées minimalistes de Philip Glass et d’Arvo Pärt. C’est assez contemplatif. Pour le Quatuor Molinari, qui fait habituellement de la musique complexe, nous sommes dans un autre spectre, souligne Frédéric Lambert. On crée une transe avec une formule rythmique répétitive. »

> Écoutez un extrait de Corale par le Quatuor Molinari

L’enregistrement a eu lieu l’automne dernier à l’église de Saint-Augustin, à Mirabel, en même temps que l’album consacré au compositeur polonais Henryk Górecki que le Quatuor Molinari a sorti le 20 mars dernier.

Frédéric Lambert espère que Ludovico Einaudi : musique de chambre se rendra aux oreilles de son compositeur. La vedette italienne devait se produire le 4 juin au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. « Nous espérions le rencontrer, dit M. Lambert. Avant la pandémie, nous faisions des démarches pour créer un évènement en marge de sa visite. »

Malgré le Grand Confinement, il n’était pas question de changer les plans de sortie de l’album. « En ce moment, les gens ont besoin de musique qui fait du bien. Bien, c’est un disque réconfortant et c’est le bon moment pour le sortir », dit Frédéric Lambert.

La vague néoclassique

Comme les pianistes québécois Jean-Michel Blais et Alexandra Stréliski, Ludovico Einaudi fait partie de la vague de pianistes à succès du néoclassique. À l’instar de Nils Frahm, d’Ólafur Arnalds et de Max Richter, également.

Einaudi a étudié avec de grands maîtres, dont Luciano Berio, mais s’est intéressé rapidement à la musique de film, souligne Frédéric Lambert.

Écrire pour le cinéma, c’est autre chose. La musique respire beaucoup. Moi, je dis qu’Einaudi écrit des bandes sonores pour des films inexistants. C’est de la musique qui donne de l’espace pour réfléchir, et qui apporte une paix.

Frédéric Lambert

IMAGE TIRÉE DE L’INTERNET

Pochette de l’album Ludovico Einaudi : musique de chambre

Concerts à 10 personnes…

Outre Frédéric Lambert, le Quatuor Molinari est composé des violonistes Olga Ranzenhofer et Antoine Bareil, et du violoncelliste Pierre-Alain Bouvrette. Les quatre complices ont été forcés d’annuler leur plus grosse année de concerts, dont une tournée en Europe pour le spectacle de danse Les corps avalés avec la Compagnie Virginie Brunelle.

« Il y a une crise dans le domaine de la musique, mais l’intérêt pour la musique est plus grand que jamais », se console Frédéric Lambert.

Le Quatuor Molinari a néanmoins déjà élaboré un « plan B ». « On attend juste le OK pour de petits rassemblements et on repart. Nous avons travaillé fort à créer une formule de petits concerts, à peut-être 10 personnes, qui respectent les règles de la distanciation », annonce-t-il.

Sinon, le Quatuor Molinari prépare aussi un spectacle avec Ben Shemie, le chanteur du groupe Suuns.