Ce n’est pas une grande surprise que de voir le jeune FouKi et le vétéran Koriass faire un album ensemble : amis depuis un bout, ils ont déjà collaboré à des chansons l’un de l’autre, ont tourné ensemble et aussi rappé ensemble à la Fête nationale l’an dernier.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Pour Génies en herbe (on ne se demande pas vraiment de quelle herbe ils parlent…), le tandem s’est entouré d’une bonne demi-douzaine de beatmakers, dont Ruffsound et QuietMike, avec qui l’un ou l’autre a ses habitudes. Cet aréopage de collaborateurs n’empêche pas le disque d’avoir une cohérence d’ensemble : il est porté par des habillages sonores variés et divertissants souvent animés par un groove invitant.

IMAGE FOURNIE PAR LES DISQUES 7IÈME CIEL

Génies en herbes, de Koriass & FouKi

Derrière leur micro, les rappeurs demeurent fidèles à eux-mêmes : Koriass est combatif, plus soucieux de rythme que de mélodie, et FouKi est cool, le flow embrumé et traînant, maniant avec une épatante fluidité sa rythmique et sa musicalité.

0:00
 
0:00
 

L’un et l’autre passent beaucoup de temps à se flatter l’ego et à haranguer la compétition : « Zeus in the flesh, on est les Dieux du petit Québec », résume Koriass dans Bénis. Ils quittent rarement ce ton, sauf sur Tout c’qui faut, où ils ironisent sur la société de consommation en énumérant tout ce qui fait leur bonheur (des bulles de lavande pour le bain au yacht), et Fait chier, qui, on l’aura compris, fait la liste de ce qui les met dans une humeur autre que bonne.

On retient de cette collaboration ses habiles glissements entre passages haletant et supra cool. Eh oui, ensemble, FouKi et Koriass font encore « plus de bruiiiit » !

★★★½

Rap. Génies en herbes, Koriass & FouKi, Disques 7ième Ciel.