C’est « sans grande surprise » que l’équipe du festival la Noce a annoncé mercredi l’annulation de sa quatrième édition. Alors que le gouvernement québécois interdisait à la mi-avril tous les événements culturels jusqu’au 31 août, cette annonce officielle de la Noce n’était plus qu’une formalité.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Cela fait quelque temps que l’on sait que les festivals estivaux n’auront pas lieu, mais c’est tout de même « avec chagrin » que cette nouvelle est annoncée. Dans un communiqué, l’équipe du festival chicoutimien dit considérer que « la sécurité de la population prévaut et que cette mesure doit être exercée pour aider à ramener la situation à la normale dès qu’il en sera possible ».

Les détenteurs de billets ont jusqu’au 31 août pour se faire rembourser, si désiré. Il est aussi possible de conserver son passeport pour l’an prochain. L’organisation propose finalement aux « noceuses » et « noceurs » l’option d’offrir une partie ou la totalité du montant de leur passeport en don à la Noce.

« Comme pour la majorité des événements annulés cet été, il va sans dire que ceci représente une épreuve financière considérable pour la Noce, indique l’organisation. Soyez malgré tout sans crainte que la Noce sera de retour l’été prochain pour une autre édition inoubliable ! »