Le musicien montréalais Mike O’Brien a déjà accompagné Lisa LeBlanc, Adam Cohen et Elisapie.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Il fait partie d’un duo, Sin and Swoon, et d’un groupe, El Coyote. C’est dire à quel point il n’a jamais été au-devant de la scène, et comment ce premier effort solo, qui porte son nom, est une agréable découverte.

Dès l’écoute de la première chanson de cet album country-folk assumé, on a l’impression de se retrouver dans une autre dimension, complètement en dehors du temps.

0:00
 
0:00
 

La voix veloutée au registre très grave qui sied si bien à ce genre musical, le dépouillement — l’excellent chanteur-guitariste n’est accompagné que par le contrebassiste Andrew Horton sur la majorité des chansons —, le ton intimiste, la poésie simple des paroles, le respect du genre qu’on sent dans chaque inflexion, la facture classique, mais imparfaite : tout appelle à se poser, à se déposer, et à écouter.

PHOTO FOURNIE PAR CHOUCHOU RECORDS

Mike O’Brien, de Mike O’Brien

Il y a du bluegrass (Businees), du rockabilly (Boys Give Em Hell), des ballades qui racontent de petites tranches de vie (Cakes, Grocery Rag), de la naïveté (Le prix, seule chanson en français) et même un côté cinématographique (l’instrumentale Staring at Your Belly and You Can’t Get a Break et Raincloud).

Avec ses 10 pièces toutes assez courtes, l’auteur-compositeur-interprète offre un moment de calme et de grâce dans ce tourbillon qui secoue nos vies, et il est plus que bienvenu.

★★★½

Country-folk. Mike O’Brien. Mike O’Brien. Chouchou Records.