(Los Angeles) Une cour d’appel californienne a semblé très encline lundi à donner une nouvelle vie aux poursuites intentées par deux hommes qui accusent Michael Jackson de les avoir agressés à plusieurs reprises alors qu’ils étaient garçons.

Associated Press

Trois juges de la cour d’appel du 2e district ont déclaré dans une décision provisoire que les poursuites judiciaires de James Safechuck et Wade Robson contre deux sociétés appartenant à Michael Jackson devraient être réexaminées par le tribunal de première instance qui les avait rejetées en 2017.

Wade Robson, 37 ans, et James Safechuck, 41 ans, qui se sont fait connaître du grand public lorsqu’ils ont accusé « le roi de la pop » d’agressions sexuelles plus tôt cette année dans le documentaire Leaving Neverland de HBO, lauréat d’un Emmy Award, étaient réunis dans la salle du tribunal de Los Angeles au cours de la brève audience de lundi.

À l’extérieur, leur avocat, Vince Finaldi, a déclaré que la décision était la bonne, et ils étaient ravis.