Apprivoisée au Québec grâce à de charmants duos (Safia Nolin, Fanny Bloom, Pierre Lapointe), notamment regroupés sur l'EP Sessions montréalaises, la chanteuse lyonnaise Pomme propose une deuxième galette toute délicate, Les failles.

Charles-Éric Blais-Poulin Charles-Éric Blais-Poulin
La Presse

Difficile de ne pas faire de liens avec le plus récent Pierre Lapointe, Pour déjouer l’ennui : à la fois le chanteur et la chanteuse ont décidé d’encapsuler des échecs douloureux pour mieux les affronter, de miser sur la sincérité des sentiments et de faire appel au musicien-réalisateur picard Albin de la Simone pour concocter des orchestrations intemporelles.

Construites majoritairement autour des cordes, les pièces glissent comme l’eau sur le dos d’un canard : constats tragiques et insaisissables. « Depuis que je n’ai pas le droit, je veux un enfant dans le ventre », chante Claire Pommet de sa voix douce et poreuse sur la grandiose Grandiose, celle-là introduite au piano.

0:00
 
0:00
 

La militante LGBTQ semble en outre répondre à Barbara quand elle ressasse une idylle montréalaise sur Les oiseaux. « Je reviendrais m’étendre près du parc Laurier, si tu savais m’attendre, on se marierait quelque part au mois de mai. » Pas de doute, le fruit est mûr.

★★★½

Chanson. Les failles. Pomme. Polydor.

IMAGE FOURNIE PAR POLYDOR

Les failles, de Pomme