(Séoul) La star de la K-pop et membre du célèbre du groupe BTS, Jungkook, est responsable d’un accident de voiture, a reconnu lundi son agence qui a présenté ses excuses auprès de la victime et de ses fans.

Agence France-Presse

La voiture du chanteur de la pop sud-coréenne est entrée en collision avec un taxi samedi à Séoul. Jungkook et le chauffeur du taxi ont été légèrement blessés au cours de cet accrochage, selon la police.

Cet accident s’est produit à peine quelques jours après la fin, à Séoul, de la tournée mondiale du boys band adulé dans le monde entier.

« La semaine dernière, alors qu’il conduisait son véhicule, Jungkook a commis une erreur et heurté une autre voiture », a déclaré dans un communiqué l’agence du chanteur Big Hit Entertainment.

« Immédiatement après l’accident, Jungkook a admis qu’il avait enfreint le Code de la route […] et a conclu un règlement à l’amiable avec la victime », selon la même source.

« Nous nous excusons encore une fois auprès de la victime. Nous nous excusons également auprès des fans pour leur avoir causé des soucis », a ajouté l’agence.

Un responsable de l’Agence nationale de la police a indiqué à l’AFP que la pop-star n’était pas sous l’emprise de l’alcool au moment de l’accident. Il a cependant refusé de communiquer la nature de l’infraction commise par le chanteur.

BTS (abréviation de Bangtan Sonyeondan, qui signifie « Boy scouts résistant aux balles ») est un phénomène musical planétaire. Il est le premier groupe de K-pop à avoir atteint le sommet des ventes aux États-Unis et en Grande-Bretagne et a enchaîné les concerts à guichets fermés à Los Angeles, Chicago ou Londres, ou encore enflammé en juin un Stade de France plein à craquer.

Les sept garçons, tous âgés d’une vingtaine d’années, très lookés avec leurs cheveux soignés, leur rouge à lèvres et leurs boucles d’oreilles, séduisent une génération à l’aise avec la question de l’identité de genre.