Dans la foulée des Louanges et de maints artistes soul/pop/R&B/hip-hop de la mouvance keb, Miro Belzil a créé un album annonciateur d’un avenir brillant.

Alain Brunet Alain Brunet
La Presse

Prédisons d’emblée que ces 10 chansons feront leur chemin malgré le peu d’intérêt généré en début de parcours. Les rimes françaises y sont tournées en langue familière, le tout persillé d’expressions anglaises comme c’est le cas chez la plupart des kebs traversés par les cultures urbaines.

Le propos du parolier résume une période charnière : grandir, atteindre l’âge adulte, admettre ses erreurs, assumer sa vie d’artiste, déjouer la procrastination, préciser son identité, exprimer les doutes inhérents à son existence, faire face au rejet, à la rupture et aux nouvelles flammes, éviter de faire semblant et de « finir solo »… Voilà autant de réflexions qui traversent les pensées de cet auteur intelligent, lucide et… sans raffinement littéraire malgré un sens évident de la parole.

IMAGE FOURNIE PAR ROSEMARIE RECORDS

En retard sur ma vie, de Miro

Musicalement, toutefois, on observe une réelle sophistication. Chanteur, auteur, compositeur, beatmaker accompli, multi-instrumentiste, assurément doué, le mec de 26 ans s’est aménagé un paysage de musiques urbaines parfaitement adaptées à la francophonie d’Amérique, sans en transgresser les règles. À ce stade de son développement, Miro sait parfaitement ce qu’est une accroche pop et y met à profit sa culture hip-hop.

Pierre-Luc Rioux, un collaborateur de Loud, lui a prêté main-forte à la réalisation, ce qui ne gâche rien. En retard sur sa vie, en avance sur son éventuel succès, Miro s’avère un authentique hitmaker.

★★★½

R&B keb. En retard sur ma vie. Miro. Rosemarie Records.

Écoutez l’album : http://mirofromtheblock.com/