Quelques spectacles à découvrir ce soir aux Francos.

La Presse

Simon Kearney

Son premier album sorti en janvier, Maison ouverte, est rempli de chansons accrocheuses qu’il qualifie lui-même de rock’n’drôle.

On ne s’ennuie pas une seconde dans la maison de Simon Kearney, et on a franchement envie de voir comment cette personnalité qu’on sent déjà très forte se définit sur scène. — Josée Lapointe

Quartier Brasseur de Montréal, 19 h.

Luc De Larochellière

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Luc De Larochellière sera en concert sur la scène Loto-Québec, à 20 h. 

Amère America, premier album de Luc De Larochellière, a 30 ans. Oui, le son de ce disque a un peu mal vieilli. Ses chansons, elles, pas vraiment.

En fait, elles sont à tomber par terre. Loin de se regarder le nombril, Luc De Larochellière posait un regard ouvert, sensible, parfois indigné, mais toujours très fin sur le monde. Et c’était l’œuvre d’un jeunot de 22 ans !

L’autre bonne raison d’aller entendre Amère America 30 ans plus tard, c’est que son auteur n’est pas du genre à être sur le pilote automatique : on peut être sûr qu’il fera des versions actualisées et emballantes de ses formidables vieilles chansons. — Alexandre Vigneault

Scène Loto-Québec, 20 h.

Lydia Képinski et Flavien Berger

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Lydia Képinski sera en spectacle ce soir au Club Soda, à 19 h. 

Très bonne idée que d’associer la Québécoise Lydia Képinski et le Français Flavien Berger dans un programme double.

Si leur approche est quand même assez différente — elle plus frontale, lui plus aérien —, tous deux font partie de la crème des auteurs de chansons de la francophonie et transportent déjà un univers fort bien défini. — Josée Lapointe

Club Soda, 19 h.