(Montréal) Une juge a imposé hier une injonction interdisant à l’ancien gérant de Britney Spears de contacter la chanteuse et sa famille et de publier des propos diffamatoires à leur endroit en ligne.

La Presse canadienne

Dans son témoignage, le père de la chanteuse, James Spears, a décrit l’ex-gérant Sam Lutfi comme étant un « prédateur » ayant harcelé sa famille pendant plus d’une décennie.

Britney Spears n’a pas assisté à l’audience.