(Paris) Le grand concert programmé samedi soir par France 2 au profit de la restauration de Notre-Dame de Paris sera diffusé depuis la cour des Invalides, avec la participation de dizaines d’artistes et de plusieurs formations musicales de Radio France, a détaillé la chaîne vendredi.

Agence France-Presse

Présentée par Stéphane Bern et Marie-Sophie Lacarrau, cette grande soirée mêlera chanson, variété, musique classique et appels aux dons en faveur de la reconstruction de la cathédrale, ravagée lundi par un terrible incendie.

France 2 a précisé que ce concert symphonique serait diffusé à partir de 21 h, depuis la cour des Invalides à Paris, et une liste non exhaustive des artistes qui y prendront part a été diffusée.

Elle comprend la troupe actuelle de la comédie musicale « Notre-Dame de Paris », Pretty Yende, Bénabar, Vincent Niclo, Julie Fuchs, Gautier Capuçon, Jakub Joseph, Orlinsky et les petits chanteurs à la Croix de bois.

Mais aussi Anggun, Chimène Badi, Angélique Kidjo, Mireille Mathieu, Slimane, Thomas Dutronc ou encore Laurent Voulzy, soit plus d’une vingtaine d’artistes.

En outre, plusieurs formations musicales de Radio France participeront à l’événement à titre bénévole : l’Orchestre national de France, la Maîtrise et le Chœur de Radio France.

Un spectacle pour communier

La décision d’organiser cette soirée avait été prise dès mardi matin et s’inscrit dans la mission de service public et d’utilité publique de France Télévisions, rappelle-t-on au sein du groupe public.

« Nous avons vu en direct ces images terribles et nous avons souhaité monter le plus vite possible cette émission spéciale pour rendre hommage à Notre-Dame », et c’était important qu’elle se déroule « au cœur de Paris, au plus près » de la cathédrale dévastée, a expliqué à l’AFP Alexandra Redde, directrice déléguée aux variétés et divertissements à France Télévisions.

« Nous allons proposer un spectace qui va permettre à tout le monde d’être dans l’émotion », avec « des moments poignants, émouvants, qui vont nous permettre aussi de communier d’une certaine manière autour ce qu’il s’est passé », a-t-elle ajouté. Un concert qui sera d’ailleurs ouvert au public (sur inscription).

Outre un mélange de variété et de classique, plusieurs séquences et intervenants raconteront Notre-Dame et comment elle pourrait être rebâtie. L’émission relaiera par ailleurs un appel aux dons dans le cadre de l’opération « Rebâtir Notre-Dame » gérée par le Centre des monuments nationaux.

Côté classique, la soirée fera bien entendu une large place à la musique sacrée, avec notamment deux pièces de la Passion selon Saint Mathieu (oratorio de Bach), et des œuvres de Haendel ou Mozart, a précisé à l’AFP Michel Orier, directeur de la musique et de la création culturelle à Radio France. L’occasion de découvrir ou redécouvrir de grandes œuvres du répertoire.

« Il y aura des pièces classiques d’une sensibilité immédiate, qui toucheront tout le monde, que l’on soit mélomane ou pas », assure-t-il.

Une soirée qui témoignera selon lui de « la solidarité de toute une communauté d’artistes mobilisés autour de cet enjeu », et de l’engagement du service public audiovisuel pour la restauration de Notre-Dame de Paris.