Devant le tollé de critiques, Hubert Lenoir a fait un mea culpa lundi soir sur son compte Instagram.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

«Désolé, je n’ai jamais voulu blesser personne», a écrit le chanteur, alors que l’incendie de la cathédrale venait d’être maitrisé.

Hubert Lenoir a mis en ligne une photo de Notre-Dame de Paris avec son message d’excuses: «J’ai beaucoup de peine pour de vrai, c’était vraiment mon bâtiment préféré à Paris, combien de fois j’ai fait des détours juste pour passer devant… J’ai le cœur brisé.»

Lundi après-midi, alors que l’incendie faisait rage, Lenoir a publié (puis effacé quelques heures plus tard) un message sur Facebook qui semblait banaliser la tragédie, tout en faisant la promotion des concerts qu’il donne en France.

Il a été vivement critiqué par les internautes. Le comédien Raymond Cloutier a qualifié l’interprète de Fille de personne II de compositeur «toxique depuis le début, réfugié dans les apparences, et qui n’est qu’une outre vide en mal de reconnaissance.»

> Voir la publication de Raymond Cloutier: https://www.facebook.com/raymond.cloutiera