Source ID:6f51e49dd8033913b62a82858f8c217f; App Source:StoryBuilder

Grammy: toc, toc... Y a-t-il quelqu'un à la cérémonie?

VÉRONIQUE LAUZON
La Presse

Les artistes qui avaient décidé d'exprimer leur désaccord envers les Grammy étaient nombreux, hier soir à Los Angeles. Plusieurs stars de calibre «A» ont refusé de chanter et d'autres étaient carrément absentes.

Que se passe-t-il avec les Grammy? Taylor Swift, nommée qu'une seule fois, n'était pas au gala, prétendument à cause d'un conflit d'horaire. Kelly Clarkson, avec quatre citations, a dit qu'elle était en tournée. Ariana Grande a décidé de bouder la soirée, alors qu'elle devait offrir une performance, puisqu'elle ne s'est pas entendue avec les Grammy sur la chanson qu'elle interpréterait. Et c'est loin d'être le pire! Même dans ceux ayant le plus de sélections, il y a eu des refus de chanter sur scène: Kendrick Lamar, Drake et Childish Gambino. À eux seuls, ils avaient 20 sélections! Lamar et Gambino n'ont même pas assisté au gala, mais Drake a tout de même daigné se présenter. Le producteur de la cérémonie des prix, Ken Ehrlich, a expliqué au New York Times qu'il n'avait pas réussi à garder de bonnes relations avec le milieu du hip-hop, qui déplore entre autres la place faite à ce genre musical dans le gala et le choix des gagnants. Heureusement pour le public, les vedettes présentes nous ont fait oublier les absents. Oui, il y avait des artistes aux Grammy.

L'effet Michelle Obama

Alicia Keys a ouvert son animation en accueillant des femmes avec elle sur scène: Jennifer Lopez, Jada Pinkett, Lady Gaga et Michelle Obama. Chacune a parlé avec émotion de l'importance de la musique dans sa vie. «Who run the world, girls? («qui mène le monde, les filles?»), a conclu Alicia Keys.

La simplicité déconcertante de Keys

Cardi B, une des artistes les plus écoutées sur Spotify en 2018, a fait un numéro à saveur burlesque. Il y a aussi eu de magnifiques performances de H.E.R. et de Janelle Monáe... mais que dire de l'animatrice Alicia Keys, qui a fait un pot-pourri de chansons d'artistes qui l'inspiraient comme Fugees, Drake, Juicy WRLD, Coldplay, Lauryn Hill et Nat King Cole? Elle a terminé avec son succès New York. Cette artiste a encore prouvé que le talent, le naturel et la simplicité pouvaient faire des feux d'artifice.

Des québécoises sur scène

La musique latino-américaine était à l'honneur dans le premier numéro, tout en couleurs et en «effets wow», entre autres avec Ricky Martin, Camilla Cabello, Young Thug et J Balvin. Efficace d'y aller avec un pot-pourri de chansons bien connues et entraînantes. Les danseurs en mettaient plein la vue... et il y avait au moins deux Québécoises, une des jumelles Dailey - Jayme Rae ou Jenny - et Aglaë Kounkou. Voici, en vidéo, cette dernière sur scène. #fiertéquébécoise

Petite controverse

Jennifer Lopez a rendu hommage à la maison de disques Motown et à son fondateur Berry Gordy, qui avait entre autres Michael Jackson et The Jackson Five, Diana Ross et Stevie Wonder. Elle a reçu son lot de commentaires négatifs sur les réseaux sociaux, puisque plusieurs s'offusquaient que ce ne soit pas un artiste noir qui ait été choisi pour interpréter ce pot-pourri. Le nom de Beyoncé a notamment circulé.

Cardi b écrit une page d'histoire

Cardi B est la première femme solo qui gagne le prix du meilleur album de rap. Elle est montée sur scène en larmes, incapable de parler. Elle a fini par dire: «Je suis désolée, je suis tellement mauvaise quand je suis nerveuse! Peut-être que je devrais commencer à fumer de la marijuana!»




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer