Le « parrain du grunge » canadien a réuni sa harde musicale, Crazy Horse, dans les hauteurs du Colorado, État qui a donné son nom au présent projet, sept ans après la parution de Psychedelic Pill.

Charles-Éric Blais-Poulin Charles-Éric Blais-Poulin
La Presse

En résultent les 10 pamphlets de ce 39e, 40e ou 41e album studio, selon la sensibilité des décomptes. Peu importe, papi porte encore le poids de la planète sur ses larges épaules. « Nous avons entendu les avertissements, nous les avons ignorés, nous avons vu le climat changer, le feu et les inondations », tonne sans ambages le chanteur de 73 ans — sa maison en Californie a été ravagée par les flammes l’année dernière — sur Green is Blue.

0:00
 
0:00
 

IMAGE FOURNIE PAR REPRISE RECORDS

Colorado, de Neil Young & Crazy Horse

Isolé avec sa bande à quelque 2600 mètres de hauteur, Neil Young n’aura pas réussi à atteindre de sommets poétiques ou musicaux, mais il réaffirme sa vision affûtée et panoramique sur le monde politique et social qui l’entoure.

Crazy Horse, quant à lui, revient fougueux, avec un adroit dosage de distorsions, d’élans folk et de rock garage à la mécanique fluide. Forever Young, quoi.

★★★½

Folk rock. Colorado. Neil Young & Crazy Horse. Reprise Records.