Le regretté chanteur algérien Rachid Taha fera résonner sa voix sur un album posthume, baptisé Je suis Africain, à paraître le 20 septembre, un an et huit jours après sa mort à la suite d’une crise cardiaque.

Frédéric Murphy Frédéric Murphy
La Presse

Le label français Naïve en a diffusé mardi un avant-goût, la chanson éponyme Je suis Africain, dans laquelle le chanteur raï célèbre son africanité.

Dans le clip, de nombreuses personnalités qui comptaient parmi les amis de l’artiste disparu à l’âge de 59 ans, de Brian Eno à Femi Kuti, en passant par Catherine Ringer et Benjamin Biolay, tissent une « Afrique fantasmagorique » à laquelle appartiennent autant le Sud-Africain Nelson Mandela et le Jamaïcain Bob Marley que les Américains Angela Davis et Malcolm X.

Rachid Taha avait travaillé sans relâche à cet opus pendant deux ans, a affirmé à Egypt Today son fils Elias, qui décrit le disque comme représentatif de son père, « dans sa singularité, sa folie, sa liberté ».

Sources : Naïve/Believe et Egypt Today

Visionnez le clip en entier