Parfois, une chanson s’installe dans notre cœur pour toujours. Au cours des prochaines semaines, des personnalités raconteront l’histoire qui se cache derrière une œuvre qui les habite depuis des années.

Samuel Larochelle 
Collaboration spéciale

La chanson restera à jamais gravée dans la mémoire de Marie-Josée Gauvin, animatrice de l’émission Les impossibles du midi à CKOI, puisqu’elle lui a permis de rencontrer les deux hommes de sa vie. D’abord, Maxime Roberge, alors qu’ils covoituraient pour la première fois entre Jonquière et Saint-Méthode. « Je le trouvais très cool, mais j’étais un peu gênée, dit-elle. Dès que je me suis assise, il a fait jouer Portland, Oregon. Je connaissais Jack White, mais j’ignorais qui était Loretta Lynn. »

Le coup de foudre fut immédiat. « Tout était réuni pour que je sois charmée : mon cœur de cowgirl, le crescendo de la chanson avec Jack, on était sur le bord du lac Saint-Jean et les cheveux au vent avec les fenêtres ouvertes dans sa voiture qu’on appelait Gladys. » Instantanément, une amitié est née.

Quand j’ai vu ma mère, je lui ai dit : “Je viens de rencontrer quelqu’un et ça va être mon ami pour toujours.” Presque 18 ans plus tard, c’est encore mon meilleur ami.

Marie-Josée Gauvin

L’histoire se poursuit en 2008, au Festival western de Saint-Tite. Accompagnée d’une amie, Marie-Josée Gauvin rêve de faire du taureau mécanique. « C’était sur ma liste de choses à faire avant de mourir. J’avais mes bottes de cowgirl turquoise. Il pleuvait. J’avais un chapeau sur la tête. Je n’étais pas à mon meilleur… Mais j’ai vu le plus bel homme de la Terre ! » L’homme en question, Yannick de son prénom, travaillait comme caméraman avec une équipe de tournage. « Ils nous ont demandé s’ils pouvaient nous filmer. Celui qui tiendrait le plus longtemps sur le taureau se ferait payer une bière après. Je voulais à tout prix gagner pour rester avec eux et parler au gars. »

Après sa victoire, Marie-Josée Gauvin s’est rapidement dirigée vers l’homme pour discuter. « Parmi les milliers de personnes à Saint-Tite, il n’y avait plus que lui qui existait. Le déclic s’est produit quand on a parlé de musique. Je lui ai demandé quel album il avait le plus écouté durant l’année. » Sa réponse : Van Lear Rose, de Jack White et Loretta Lynn. « Deux minutes plus tard, on s’est embrassés… et on est en couple depuis 11 ans ! »

Deux ans après leur rencontre, les amoureux ont fait un road trip vers Torrington, au Connecticut, pour voir Loretta Lynn en concert. Des années plus tard, ils ont visité le manoir de la chanteuse près de Nashville. « On a joué la chanson Portland, Oregon avec nos guitares, sur les marches de la maison. On a pris une photo… qui a servi de faire-part des années plus tard. »

Durant leur mariage, Yannick a d’ailleurs joué la chanson avec son groupe. « Je suis arrivée toute seule en marchant, se souvient l’animatrice. J’ai laissé le bouquet sur l’amplificateur, j’ai pris une guitare et on a chanté ensemble. Ce soir-là, j’étais avec les deux hommes de ma vie : mon meilleur ami et mon mari. »