Il s’est pointé à la dernière minute, après un show il y a deux jours au Japon, un vol Osaka-Pékin-Montréal, une stressante attente dans le trafic de la métropole et un trajet à la fine épouvante sur la 20, mais c’est avec une énergie pour le moins incroyable que Corey Hart a conquis et charmé le public des Plaines, hier, en ouverture du Festival d’été de Québec.

Normand Provencher
Le Soleil

Malgré une dizaine d’heures de « découpage horaire » dans le corps, le chanteur de 57 ans a livré la marchandise, lui qui avait accepté de remplacer à la dernière minute la mystérieuse tête d’affiche prévue au menu. Qu’à cela ne tienne, même si sa dernière présence dans la capitale remontait à moins d’un mois, au Centre Vidéotron, la star s’est donnée comme s’il n’y avait pas de lendemain, se pointant avec seulement 25 minutes de retard, un miracle dans les circonstances.

La suite sur le site du Soleil