FWONTE: Mêlant entre autres avec brio konpa, reggae et musique électronique, Fwonte — pseudonyme de Kerns Olibrice — crée des chansons entraînantes.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Son parti pris pour le métissage s’entend aussi dans un mélange de langues (créole, français, espagnol) porté par un flow engageant. La trame sonore est toute désignée pour rouler des hanches alors que le soleil se couche sur la ville. L’univers de ce Montréalais d’origine haïtienne est à découvrir.

Sur la scène Hydro-Québec, 20 h

PHOTO NICOLAS LÉVESQUE, FOURNIE PAR LES FRANCOS

Québec Redneck Bluegrass Project

Québec Redneck Bluegrass Project

Tsé, quand un groupe de bluegrass pure laine commence son histoire en Chine, ça ne peut pas donner de la musique générique… Québec Redneck Bluegrass Project a beau s’appuyer sur un son et une instrumentation traditionnels, sa manière est unique. La faute surtout à Jean-Philippe Tremblay. Il ne tourne pas sa langue sept fois dans sa bouche avant de chanter, mais il ne tourne pas les coins ronds pour autant : sa plume crue et sa verve de conteur sont la pierre angulaire de ce groupe divertissant et festif.  Au MTelus, 21 h

PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL

Mario Pelchat

Mario Pelchat

Il n’a pas froid aux yeux, Mario Pelchat. Après s’être frotté aux répertoires de Michel Legrand et de Gilbert Bécaud, il se mesure à l’un des plus grands : Charles Aznavour. Ce n’est pas une mince affaire. D’abord, il lui a fallu choisir dans un répertoire immense. Ensuite, il a fallu qu’il se mette en bouche ces chansons qui, de son propre aveu, ne sont pas faciles. Aznavour avait un souffle exceptionnel. Mario Pelchat s’y attèle avec sa voix à lui, sa manière un peu plus enrobée, comme on peut l’entendre sur Désormais, parue en avril. Un hommage qui vient à point nommé, quelques mois seulement après la disparition du grand Charles. À la Maison symphonique, 20 h